Paroles officielles de la chanson «Pourquoi» : Sniper

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Pourquoi"

J’parle pour les reufs qui béton
Une fois qu'ils sortiront
C'est soit ils s’calmeront
Ou bien ils récidiveront
Car c'est bien beau d’parler
Dire aux jeunes d'arrêter leurs conneries
S’mettre à bosser, mais c'est pas l'Etat qui t’nourrit
Car on est quoi pour eux
Juste synonymes de délinquance
Des pions qui votent pas et qui font acte de présence
Si tu penses qu'après ça ils peuvent penser à toi ou moi
Sachant qu'aucun d’nous deux n'est susceptible d’leur donner une voix
Eh coco, ouvre les yeux, on est pas à la télé
C'est la réalité du système qu'est dure à avaler
C'est soit t'es soumis à la France
Exploité par un patron
Et comme les 60 millions d'autres tu suis comme un mouton
Ou bien tu vis dans l’délit
Mais pourras-tu fuir toute ta vie
Être un ennemi pour l'Etat
Quitte à devoir laisser ta vie
D’façon faut s’fier à l'évidence, Mesrine y'en a qu'un
Et s’tu crois qu’le t'appartiens
C'est vraiment qu’t'as rien dans la panse
Putain c'est quoi la vie
S’la bouger pour des radis
Est-ce croire au paradis ou encore baiser des filles
Est-ce juste un défi : détruire puis reconstruire
Eliminer ses ennemis afin d’se bâtir un empire
Très peu d'accès, finir les narines dans la farine
Ou bosser à l'usine comme nos parents l'ont fait
Place au progrès, on nous parle de mondialisation
Alors que dans nos têtes on en est encore qu'à la colonisation
Accroche-toi à un but, bosse comme un chien
On t’fait croire que t'es quelqu'un
Mais tu n'es qu'autre qu'un numéro d’sécu
Regarde tous ceux qui se sont battus pour la France
Remplis de souvenirs atroces
Et juste une médaille sur le torse
La guerre laisse des traces, et une retraite à 3000 francs
Et comme remerciement la gratitude du gouvernement
J'avoue tout ça m’dépasse
Mais j'y crois, à nous de nous resituer
Afin de savoir où l'on va
On mène le même combat
Côtoie les risques, et j'oublie et m’noie dans l'ivresse de mes lyrics

(Pourquoi) le système et 1’béton m'emprisonnent
(Pourquoi) mon fils devrait-il naître à Babylone
(Pourquoi) j'entends l'alarme qui sonne
C'est trop souvent que j’me questionne
Mais dites-moi pourquoi un jour ou l'autre on doit mourir
(Pourquoi) pourquoi pleurer pourquoi sourire
(Pourquoi) j'ai besoin de changer d'air
Me rapprocher de la lumière

Pourquoi le système m'oppresse
Me fatigue et me stresse
Pourquoi la police m'agresse
Pourquoi tant de pipo dans la presse
Pourquoi chaque jour j'encaisse
Pourquoi Babylone me tient en laisse
Pourquoi elle veut que j’me rabaisse
Pourquoi trimer pour quelques pièces
Pourquoi ça tiraille dans les tess
C'est quoi cette merde épaisse
On peut plus respirer la haine contamine la jeunesse
Pourquoi tant d’fausses promesses
L'Etat fait son bizness
Il nous montre du doigt
Mais malgré tous les coups que Babylone me porte je reste debout
J'essaie d’ne pas péter les plombs
Même si la chaîne me pousse à bouts
Je n’casse pas, je n’plie pas, j’reste au garde à vous
Eh, j’garde la foi avant tout
Le monde devient fou, et tout le monde s'en fout
Ca s’barre en lles-cou, le shétane est partout
Retrouvons nos repères (eh...)
Pleurer nos mères
Ne faisons plus pleurer

(Pourquoi) le système et 1’béton m'emprisonnent
(Pourquoi) mon fils devrait-il naître à Babylone
(Pourquoi) j'entends l'alarme qui sonne
C'est trop souvent que j’me questionne
Mais dites-moi pourquoi un jour ou l'autre on doit mourir
(Pourquoi) pourquoi pleurer pourquoi sourire
(Pourquoi) j'ai besoin de changer d'air
Me rapprocher de la lumière

Difficile d'extérioriser tout c’que j'ai sur le coeur
Et quand les mots ne viennent pas
J’pense qu'il vaut mieux se taire
Les gens me disent à tort et à travers
Et j'en fais partie
La bouche est une arme dont on s’rend pas compte de l'impact
A partir de c’moment là j’rectifie le tir
Joins la parole à l'acte
Et cogite sur le repentir, j'ai beau m’taire
Paraître distant mais j'en pense pas moins
J'analyse ton mental pour savoir à quoi m'en tenir
La gentillesse et la naïveté peuvent jouer des tours
A l'avenir j’ferai gaffe à c’que ça m’cause pas du tort
A force de baigner dans cette ambiance qui m'égare
Le shétane travaille au corps
Et parasite mon regard sur les choses
J’suis loin du compte et j'suis pas là pour donner des leçons
Si moi-même j'les applique pas
Dans c’sac là ça a plus d'sens
J’donne mes impressions, laisse-moi déballer ma science
Apprécier mes réflexions, prise de conscience, et introspection
Le vrai défi c'est d’lutter contre ses défauts
On a tous nos faiblesses : la maille, la fumette, les go
La boisson dans les ré-soi, la mentalité qu'on a tu la connais
Changer de mode de vie c'est pas une mince affaire
On s’pose des questions donc cherchons les réponses
Après c'est chacun sa voie, c'est du chacun pour soi
Et rien qu'on s'enfonce
Qu'est- c’tu veux qu'on fasse on va pas sauver la planète
Faut d'abord s’pencher sur son cas et c'est djà compliqué
Un bête de casse-tête, ça m'a rendu ouf, laisse tout, le kamaz
J'suis poussé à bout là, j'suis trop naze

(Pourquoi) le système et 1’béton m'emprisonnent
(Pourquoi) mon fils devrait-il naître à Babylone
(Pourquoi) j'entends l'alarme qui sonne
C'est trop souvent que j’me questionne
Mais dites-moi pourquoi un jour ou l'autre on doit mourir
(Pourquoi) pourquoi pleurer pourquoi sourire
(Pourquoi) j'ai besoin de changer d'air
Me rapprocher de la lumière

J'ai les yeux bien ouverts
On m’fra pas voir ce qui n'est pas
Liberté, Egalité, Fraternité n'existent pas

 
 


Facebook