Paroles officielles de la chanson «Buenos-Aires» : Philippe Chatel

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Buenos-Aires"

Dans la cuisine d'une amie,
Une gravure me racontait Buenos Aires
Elle ressemblait aux prospectus
Qui rien qu'en les r'gardant
Vous font changer d'air
Prov'nait-elle d'un voyage d'affaires
Ou d'agrément
Peu m'importait, c'était si bien
C'était charmant
De voir au-d'ssus d'la cuisinière
Buenos Aires
En cinq minutes j'oubliais tout,
Les bouteilles vides
Et le ronron du frigidaire
Et je me promenais là-bas,
C'était loin mais c'était chez moi
Buenos Aires
Provenait-elle d'un voyage d'affaires
Ou d'agrément
Peu m'importait c'était si bien,
C'était troublant
D'voir au milieu des pommes de terre
Buenos Aires

J'ai toujours pensé en moi-même
Que les plus beaux voyages
Se font par la fenêtre
Et qu'il n'est pas besoin d'bouger de ciel
Pour se griser de découvertes
Le moindre dessin sur un livre
Ou sur un mur
Est une invite et un salut à l'aventure
Un coquillage et je m'endors
Au bord d'la mer
Si un beau jour l'envie me prend
De retrouver la capitale de l'Argentine
Je reviendrai dans la maison
En sachant bien que c'est surtout
Pour la cuisine
J'irai pour un moment
De rêve et d'agrément
Me replonger dans ce paysage charmant
Que forme au-d'ssus d'la cuisinière
Buenos Aires
Buenos Aires
Buenos Aires. . .

 
 


Facebook