Paroles officielles de la chanson «La Veuve Noire» :

Albums :

Paroles officielles de la chanson "La Veuve Noire"

Veuve noire elle a régné sur mes nerfs
Tuant jusqu'aux enfants, cette araignée meurtrière
Cité, seule dans ma cité de fleurs
Tous les mots qui durent pour faire de toi un monde meilleur
J'ai lutté, piégé sur une toile de fer
La rue est une furie qui se nourrit de misère
Sauver, sauver la chair de ma chair
Pleurer comme on pleure avec les larmes d'une mère

J'ai peur pour nos fils, j'ai peur pour nos frères peur
Que la rue change nos jardins en cimetières
J'ai peur pour nos filles, j'ai peur pour nos soeurs peur
Que la rue leur fasse oublier la pudeur
Dure et fière, ma vie est comme un cri de guerre
J'ai appris à me battre seul dans cette cité de pierres
Tu m'aimais comme un fils aujourd'hui tu me perds
Je voudrais m'échapper mais la toile se serre
Crier serré au creux de tes serres
T'aimer comme une mère, oh toi qui m'as bercé naguère
A croire qu'en ma couleur réside ma douleur
Le chagrin sur ma peau la sueur sur mon coeur

J'ai peur pour nos fils, j'ai peur pour nos frères peur
Que la rue change nos jardins en cimetières
J'ai peur pour nos filles, j'ai peur pour nos soeurs peur
Que la rue leur fasse oublier la pudeur
On se marie avec la rue sans l'avoir voulu
Mais c'est dans le sens contraire qu'on évolue
La rue fait que trois jeunes sur cinq sont perdus dans
Le shit et l'alcool

Y a plus de cornes qui poussent que d'auréoles,
À contre coeur, qu'ils mangent dans le même bol
Les écoles font grève pour manque de sécurité
Une délinquance qu'on veut balayer,
Aucune marge
D'erreur n'est tolérée
Toujours tendu
À chaque coin de rue
Il y a une poukave, un zouave,
Un brave quelqu'un
Qui se fait marave
La fierté, la réputation avant le respect,
La prétention
Avant les faits
La menace y est c'est quoi la rue, c'est des coups
Tordus
Des sous-entendus
Des soi-disant gangs de cités qui se perpétuent
Des familles entières qui suent qui n'en peuvent plus
Si toi t'as le sourire y en a d'autres qui pleurent
Puisqu'une nouvelle tombe est à fleurir
Combien de vies la veuve noire à-t-elle pris ?
Va-t-elle encore en prendre ?
Se faire du tort à soi-même
Faire le tour de la question,
Ne pas avoir encore trouvé

J'ai peur pour nos fils, j'ai peur pour nos frères peur
Que la rue change nos jardins en cimetières
J'ai peur pour nos filles, j'ai peur pour nos soeurs peur
Que la rue leur fasse oublier la pudeur

 
 


Facebook