Paroles officielles de la chanson «Le Poète Et Le Vent» :

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Le Poète Et Le Vent"

C'est pas un lobby qui me lobera
Qui m'poussera à bout, comme
Vulgaire bouton
Qu'on allume et puis...non.
C'est pas un logo qui me logera
Son système Dolby à gagner des
Ronds,
Comme unique solution.
Dis-moi! Une question,
T'as pas les boules quand tu te lèves
Sur ton matelas de pognon?
Moignons d'âmes et de rêves
Et qu'tu fais l'addition
Des poètes que t'as vu naître
Et transformé en pions
Junkys ou morpions?
Ça sent la hyène !
Pas d'macaron pour macs à tunes
Pas de blason pour fans à tics
Sur la calandre du camion
Plutôt un doigt l'vé vers le ciel
Qui pousse l'amour vers l'éternel
Et vers le bas l'odeur des cons
Dis-moi ! Une question,
T'as pas la trouille quand tu te lèves
Dans ton lit vers Toulon?
Passé Vitrolles au vitriol

Et qu'tu fais l'addition
Des poètes que t'as pas vu naître?
Ils t'en reparleront.
Et Basta aux colons.
Touaregs, Yeddishs, Tziganes, Gitans,
Gnawas, Nouchmas !
Le pouvoir du vent !
On arrête pas le vent.
Et tu passes ta vie à refléter l'ennui
A réduire à l'oubli toute trace de vie
Et tu passes ton temps à vénérer
L'argent
A réduire en poussière toute trace du
Temps.
Comme si ton nombril abritait une
Ville,
Ou le parfait exhibe son orgueil
Enivrant
Comme si le Grand Blanc avait peint
Les débiles
Pour dorer le blason du néant…
Ça sent la hyène
Mais elle bouffe pas le vent
Ça sent la haine
Mais laisse souffler le vent
Ta terre est sienne
Elle couche aussi avec le vent
Ta terre est mienne

 
 


Facebook