Paroles officielles de la chanson «L'homme Invisible» : Nord

Albums :

Paroles officielles de la chanson "L'homme Invisible"

Signe-moi la poitrine
Ecris-moi sur la face
A l'encre rouge
Ecorché sous les veines
Le sang n’est qu’un passage
Qui coule
Entre les deux espaces
J'ai mis nos âmes
Comme les traces de pas
Sur Hollywood boulevard
Au siècle des étoiles

Au milieu des carcasses
Des danseurs du samedi soir
Allumé comme un cierge
Je sens la cire et ma peau
Qui transpirent
Je deviens l’homme invisible
Je peux faire n’importe quoi
Et surveiller la moindre
De tes traces

Lire à peu près entre les signes
Ce qu’il reste à écrire
A travers la vitre j’ai plongé
Dans le vide
Arrivé prés des gens qui
Sourient au suicide
Il pleut sur l’asphalte et je noie
Les espoirs en vrac
Dans les fonds de verres en boite
Et je danse au milieu des
Vendeurs de strass
Et celui qui s’enfonce et celui qui
Porte la charge
Qui fait sauter les tours
Qui te déchire les bras
Et j’ai peint la lumière
J’ai fait naître la mer

Au milieu des carcasses
Des danseurs du samedi soir
Allumé comme un cierge
Je sens la cire et ma peau
Qui transpirent
Je deviens l’homme invisible
Je peux faire n’importe quoi
Et surveiller la moindre
De tes traces

Je deviens l’homme invisible
Je peux faire n'importe quoi
Et surveiller la moindre
De tes traces

 
 


Facebook