Paroles officielles de la chanson «Ghetto Compositeur» : Singuila

Chanson originale : Ghetto Compositeur
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Ghetto Compositeur"

J'écris sans prendre de gant, sacrilège pour du chant ouai c'est "despi"
Oh ça fout des "flegi",
Je suis ma vibe on vient me dire que c'est trop trash pour du RNB oh
J'suis encore à mon tour de "chauffe" pour donner des textes crus, sur un thème de cul,
Faudrait que parle de poupée mais j'parle de pute en plus y'a trop de mots
Le flot c'est trop ghetto ils veulent le son de la rue sans être "kécho"

Ce n'est pas à moi de m'adapter à leurs oreilles, je fais mon kiffe
Et mon style est sans pareil, j'travestis pas mon style même si je veux de
L'oseille, c'est moi l'artiste donc c'est eux qui imprègnent
Pourtant les instrus bandent quand je chante, je donne aux glandeurs
La folie des grandeurs, les têtes battent la mesure à la Stevie Wonder,
Signature d'un Ghetto Compositeur.
Je ne suis pas indispensable à la musique française mais mes mélodies
Baisent tous ses accords comme personne, pas besoin de canaliser,
D'optimiser ma force pour t'impressionner mon feeling est dangereux comme mon torse,
Y'a pas de galère si tu ne kiffes pas, j'suis peut-être en avance
Du coup ça fait moi une référence, donne moi un bout de bois et 2 silex,
J'te rends un beat qui blesse.
Le succès n'est pas proportionnel au talent, ça tu le sais oh,
Ce serait "chantmé", je reste fidèle à moi même,
Je n'aime que ce qui gêne pour provoquer oh
T'as vu il faut pas me laisser poser sur son patate ou les choses se gâtent
Genre tu me mets un beat lourd et je dois pas parler de chattes mais
Je suis un obsédé, je kiffe les gos j'en tchache, Singuila 2005,
On ne vit qu'une fois ça date

Ce n'est pas à moi de m'adapter à leurs oreilles, je fais mon kiffe
Et mon style est sans pareil, j'travestis pas mon style même si je veux de
L'oseille, c'est moi l'artiste donc c'est eux qui imprègnent
Pourtant les instrus bandent quand je chante, je donne aux glandeurs
La folie des grandeurs, les têtes battent la mesure à la Stevie Wonder,
Signature d'un Ghetto Compositeur.

Définitivement pas comme les autres, Singuila déchire là où tant se vautrent,
Je blesse mon flot casse des côtes, mes mots dérangent mais je reste
Un putain d'auteur, un ghetto compositeur je parle mal je ne rentre pas
Dans les quotas j'suis spécial tu ne me verras jamais au pas,
Incurable mec du bitume "till I die".

Ce n'est pas à moi de m'adapter à leurs oreilles, je fais mon kiffe
Et mon style est sans pareil, j'travestis pas mon style même si je veux de
L'oseille, c'est moi l'artiste donc c'est eux qui imprègnent
Pourtant les instrus bandent quand je chante, je donne aux glandeurs
La folie des grandeurs, les têtes battent la mesure à la Stevie Wonder,
Signature d'un Ghetto Compositeur.

 
 


Facebook