Paroles officielles de la chanson «La Faucheuse» : Iron Sy

Albums :

Paroles officielles de la chanson "La Faucheuse"

Maman t'es la seule au monde qui me comprenait,
La seule au monde qui me prenait dans ses bras
Et qui me disait fils je t'aimerai.
Rien ne sera plus beau que ton regard dans l'éternel,
C'est les bras tendus vers le ciel que je pleure cet amour maternel.
Maman t'es la seule au monde qui me comprenait,
La seule au monde qui me prenait dans ses bras
Et qui me disait fils je t'aimerai.
Rien ne sera plus beau que ton regard dans l'éternel,
C'est les bras tendus vers le ciel que je pleure cet amour maternel.

Hé ouais ! Depuis que t'es plus là rien n'est pareil.
Je te jure que ça me fait trop mal au coeur
De ne plus jamais te savoir près de moi au réveil.
Mais maintenant je me retrouve seul quand je me lève
Avec pour souvenir en tête c't'image de toi
Et ce magnifique sourire aux lèvres.
Je te reverrais plus jamais quand je rentrerais le soir.
J'ai du mal, car je te vois encore m'attendre juste pour me dire bonsoir
Je voudrais tant que tu reviennes et que tout redevienne comme avant.
J'aimerais tant te serrer dans mes bras
En disant que je t'aime plus souvent
J'aurais voulu te voir autrement qu'allongée, froide, sous ce drap blanc.
Plus rien ne te ramènera même pas le doux baiser de ton prince charmant.
J'ai ce pincement de coeur celui d'en avoir voulu à Dieu.
Encore pardon ! Mais je voulais pas admettre qu'on se fasse des adieux.
Maman t'es la seule au monde qui me comprenait,
La seule au monde qui me prenait dans ses bras
Et qui me disait fils je t'aimerai.
Rien ne sera plus beau que ton regard dans l'éternel,
C'est les bras tendus vers le ciel que je pleure cet amour maternel.
Maman t'es la seule au monde qui me comprenait,
La seule au monde qui me prenait dans ses bras
Et qui me disait fils je t'aimerai.
Rien ne sera plus beau que ton regard dans l'éternel,
C'est les bras tendus vers le ciel que je pleure cet amour maternel.

Jamais je n'oublierai tout ce que t'as fait pour moi,
D'avoir taffé si dur chaque mois pour éviter de me voir tourner mal.
Je manquais de rien c'est aujourd'hui que je m'en rends compte.
Je m'en veux le soir dans ma chambre quand j'ai encore ce sentiment
De honte.
Pardon si ta bonté j'en ai profité, à t'insulter
Et faire comme les autres je me croyais vraiment trop futé
Mais c'est toi qu'essuyait mes larmes quand c'est de ma gueule qu'on

Comprends pourquoi j'ai trouvé refuge dans des mines affûtées !
J'ai eu trop mal cette nuit là en te voyant pleurer mon grand frère.
J'ai jamais ressenti ce que t'avais ressenti quand t'avais souffert.
J'ai dû faire preuve de courage pour t'aider à remonter la pente.
Je voulais pas te voir céder dans tous ces sentiments qui te
Lamentent.
Je te vois encore la main sur ses vêtements posés sur le cintre
Et l'autre main posée sur ton ventre repensant que t'étais enceinte.
Je tenais à te remercier car de nous t'as toujours pris soin
Et je sais qu'à tes yeux je serais toujours le môme à qui t'as donné
Le sein.

Maman t'es la seule au monde qui me comprenait,
La seule au monde qui me prenait dans ses bras
Et qui me disait fils je t'aimerai.
Rien ne sera plus beau que ton regard dans l'éternel,
C'est les bras tendus vers le ciel que je pleure cet amour maternel.
Maman t'es la seule au monde qui me comprenait,
La seule au monde qui me prenait dans ses bras
Et qui me disait fils je t'aimerai.
Rien ne sera plus beau que ton regard dans l'éternel,
C'est les bras tendus vers le ciel que je pleure cet amour maternel.

Hé maman je te promets de toujours tenir le coup.
Je baisserai plus jamais les bras et je sécherai les larmes si
Jamais elles coulent.
Impossible pour moi de penser à une vie cool,
Sans toi, alors que je pense sans cesse au daron qui en te voyant
Morte s'écroule.
J'ai le coeur troué en te revoyant mise en bière,
Entre les sentiments de peine j'ai trouvé que la force de me taire.
Rien n'était plus blessant que de te voir mise sous terre,
Cette dernière image que je garde de toi c'est ton cercueil recouvert.
Je te promets de venir, chaque été, avec le sourire fleurir ta tombe.
Je déposerai une gerbe de gaieté pour donner vie à ce coin sombre.
Sache que je t'ai aimé et que je t'aimerais voilà ce que mon coeur contient.
Pour te rendre hommage c'est à ma fille
Que je donnerais le même nom que le tien.
Je l'aimerai autant que tu m'as aimé, je chérirais ce qui m'appartient
Car dans ce monde c'est la plus belle leçon de toi que je retiens.
Encore pardon, mais encore merci,
D'avoir fait tout ton possible pour me protéger de la vie et de ça merci.
Maman t'es la seule au monde qui me comprenait,
La seule au monde qui me prenait dans ses bras
Et qui me disait fils je t'aimerai.
Rien ne sera plus beau que ton regard dans l'éternel,
C'est les bras tendus vers le ciel que je pleure cet amour maternel.
Maman t'es la seule au monde qui me comprenait,
La seule au monde qui me prenait dans ses bras
Et qui me disait fils je t'aimerai.
Rien ne sera plus beau que ton regard dans l'éternel,
C'est les bras tendus vers le ciel que je pleure cet amour maternel.

Maman j'aurais tant voulu que tu saches que je t'aime
Moi aussi j'aurais tant aimé que tu redises je t'aime, même loin d'ici
Maman j'aurais tant voulu que tu saches que je t'aime
Moi aussi j'aurais tant aimé que tu redises je t'aime, même loin d'ici
Pourquoi me sens-tu pas tout prêt de toi, j'espère que mon départ tu
Me le pardonneras
Se foutait.

 
 


Facebook