Paroles officielles de la chanson «La-Haut Sur La Butte…» :

Compositeurs : Ch Guindani
Auteurs : Paul Darny
Éditeurs : Editions Fortin
Albums :

Paroles officielles de la chanson "La-Haut Sur La Butte…"

« On était tout goss’s, en c’temps-là,
Et, dam’, ça n’nous rajeunit pas.
Tu dois t’souv’nir, Titin’, de la Galette
Qui abrita nos premièr’s amourettes ?
A c’moment – là, t’avais quinze ans ;
On s’fréquentait depuis longtemps,
Depuis toujours, depuis la Maternelle…
Ah ! c’que c’est loin ; mais, pourtant, …
Je m’rappelle !…
J’avoue franch’ment
Qu’c’était l’bon temps :
On est jeune, on est inconscient !

R : Tu t’souviens, dis, Titin’, d’nos culbutes
Tout là-haut , tout là-haut sur la Butte ?
Tu étais haut’ comm’ ça, tu t’venais juste au g’nou !
C’que tu étais ross’, mon pauvr’ chou !
Tu m’cherchais des raisons, des disputes
Tout là-haut, tout là-haut sur la Butte ;
Tu m’foutais des torgnll’s, en veux-tu en voilà…
Ca n’a pas changé d’puis c’temps-là ! »

« Ton bonnet, par un beau matin,
Passa par dessus les moulins ;
Ce matin-là, c'était un soir tout rose...
Et pis, l'amour, j'sais pas , ça rend tout chose….
Après , on s'est r'gardé tous deux ;
C'est drôl', mais j'avais l'air honteux.
Pour s'mettre en régl', le lend'main, ma chérie,
On a fait trois fois l'tour de la mairie.
J'avoue franch'ment qu’c'était l'bon temps,
Et ça respirait le printemps.

R : Tu t'souviens, dis, Titin', des minutes
-Tout là-haut, tout là-haut sur la Butte-
Passées à respirer le bon air de Paris
Et celui des ch'minées d'Saint-Denis ?
Y a des trucs qu'y faut pas qu'on discute :
Quand on s'aime on récolt' , c'est la butte ;
Et toi, t'as récolté deux ou trois p'tits salés .....
Et ça n't'a pas beaucoup changé. »

« Ben, et quand l'rappel a sonné,
Tu t'souviens que j' t'ai raisonné ?
J' t'ai dit : «Ma p'tit' gosse, y faut pas t'en faire ;
Tu l'reverras , ton homme, après la guerre !.... »
Comment, sa lettr' s'arrêt' déjà ?
Qu'est-c'que ça veut dir' , c'tte histoir'-là ?
Tiens!y a quéqu's mots, encore, au bas d'la page ....
Ça n'est pas d'lui !... «Mad'moisell', du courage ;
« Notr' pauvr' copain est mort c'matin :
« Un' balle, un râle , et puis ... plus rien !...

R : « Souv'nez-vous d'sa conduite dans la lutte,
« Tout là-haut, tout là-haut, sur la butte,
Sur la butt' de Tahur', face aux casques pointus,
« Sous la mitraille et les obus ! I
« Il repose au bord d'une cahute :
« Quelques fleurs, une croix sur la butte....
« Il a fait plus qu'son d'voir, son devoir jusqu'au bout....
« Sa dernièr' pensée fut pour vous !…. »

 
 


Facebook