Paroles officielles de la chanson «La Tete De Veau» :

Albums :

Paroles officielles de la chanson "La Tete De Veau"

C'était pendant le carnaval
Je me sentais le cœur en fête
J'étais amoureux sans rival
De Jeannette
Un jour je me suis déguisé
Lui réservant cette surprise,
Au corso blanc elle était grise,
Ah ! comme elle a dû s'amuser

1er refrain

Dansons, chantons voici les masques
La lune a fermé les yeux
Vive l'amour, soyons fantasques
Soyons joyeux.

Comme ils sont beaux ces arlequins
Aux broderies bariolées
Murmure Jeannette soudain
Désolée
Hé quoi ? lui d'mandai-j' tout de go
Vous n'aimez donc pas mon costume ?
« Il est idiot. » Quelle amertume
J'éprouv' sous ma tête de veau

Je portais d'ignobles godasses
Avec un' blouse de maçon,
Mais j'étais gai comm' un pinson
Comm' un pinson rempli d'audac'
J'avais ach'té pour fair' nouveau
Un joli masque de fortune
Qui pouvait bien valoir deux thunes
C'était une tête de veau
Une tête de veau très comique
C'était une tête de veau
Si douce avec un long museau.

2e refrain

Dansez, chantez, voici les masques
La lune a fermé les yeux
Adieu l'amour, soyez fantasques
Soyez heureux

Maint'nant j'suis seul dans la poussière
Jeannette est là-bas, très loin,
Qui danse avec les arlequins,
Qui danse, qui danse, si fière…
On ne sait ce que femme vaut.
Ell' m'a plaqué y' a plus de charme
Et je verse de grosses larmes
Au fond de ma tête de veau
De ma tête de veau très comique
Au fond de ma tête de veau.

 
 


Facebook