Paroles officielles de la chanson «Il En Etait» :

Compositeurs : Fernand Warms
Auteurs : Georgius
Éditeurs : Beuscher Arpege
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Il En Etait"

IL EN ETAIT

J’ai cru que c’était un copain
Quand je l’ai rencontré dans le train
Il avait un petit œil malin
Alors je lui ai dit en toute franchise
Je ne crains pas la crise
Dans ma valise
J’ai trois jambons, six douzaine d’œufs
Cinq kilos de beurre en du fameux,
Je ramène ça des environs de Dreux.
Il m’a dit : bravo, bravo, mais à la gare
Voilà qu’y me déclare
Sui moi, mon vieux !

Il en était…
Des brigades de contrôle !
Il en était…
Et il me surveillait
Il en était,
Il jouait très bien son rôle
Quand le lui parlais
C’est ça qu’il rigolait !
Il m’a confisqué toute ma marchandise
Ne m’a laissé que la clef de ma valise
Il en était
Tout le monde trouvait ça drôle
Il en était
Et puis moi j’étais fait !

C’était vraiment un jour maudit
Je me retrouvais, tout abruti
Sur le trottoir. Un homme surgit
Gardez-moi, vous qui avez une si bonne tête
Ma bicyclette
Vous serez chouette
Puis me l’ayant collée dans les mains
Il disparut et voilà que soudain
Deux agents me tombent sur les reins
Ça y est vous êtes pris avec l’objet du crime
J’étais victime
D’un sale coquin

Il en était
Des voleurs de bécane
Il en était
C’est moi qu’on arrêtait
Il en était
L’un des agents ricane
Pris sur le fait
C’est le vélo qu’on cherchait !
Avant de faire éclater mon innocence
Je suis resté huit jours en tôle quelle patience !
Quand je rouspétais
Y me filaient une tisane
Il en était
C’est moi qui encaissais !

Les malheurs arrivent en série,
J’apprends en rentrant au logis
Que par ma femme j’étais trahi
Qu’elle possédait des amants par douzaine
Depuis des semaines
Ça me fit de la peine !
Alors pour noyer mon chagrin
Je vais au petit bistro du coin
Au patron, devant un verre de vin
Je raconte mon aventure bizarre
Le voilà qu’y se marre
C’était la fin

Il en était
De ceux qui me faisaient outrage
Il en était
De ceux qui me carnifiaient
Il en était
Et moi comme un sauvage
Bêtement je venais
Pleurer dans son gilet
Qu’est ce que j’ai fait ? au lieu de causer un drame
Je suis alors devenu l’amant de sa femme
Huit jours après
Des cocus du village
Il en était
Et enfin je rigolais !

 
 


Facebook