Paroles officielles de la chanson «Nasty» : Odezenne

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Nasty"

Quand je me tranche et que je m'épanche au lacet.
Quand elle se penche et que je prends ses hanches au lasso...
C'est dans la vengeance qu'elle avance,
C'est en patience qu'elle mène la danse.
En cadence, j'y vais, j'y vais...
En trame de fond une nuit longue, j'entame le fond avec ma nuit langue,
J'entends des sons sur ces longues ondes.
Plus de shit sous mes ongles, j'arrondis mes angles.
L'amour se mute et s'évapore, c'est sa mort.
-« chuuttttt... »
Et ses vapeurs. Elle a maquillé le crime au mascara !
Pas de trace d'homicide sous le masque ?
- « Arrête !!! »
On attend de la prendre la main dans le sac.
Un flagrant délit après deux verres quand la langue se délie,
Après deux heures sous les draps d'un lit.
Scène de crime absurde, celle d'un lit nocturne.
- « Crème ! Chou blanc ! »
Voilà qu'il s'empiffre souffrant !
Voilà qu'il renifle tout blanc !
Il se souvient des oiseaux qui sifflent au printemps et prend le temps de fumer son spliff jusqu'au teint blanc.
Dans les vapeurs de l'alcool, l'odeur d'un soutif hautain se dissimule...
Mirage trompeur d'un passé trop plein.
Quand il se voit, il se dit « ce nul ».
J'ai passé trop de temps dans mon passé,
Trop de dents s'y sont cassées,
C'était assez tentant de s'entasser,
C'est à cette enfant que je m'attachais.
Et c'était assez tentant,
C'était assez tentant.

 
 


Facebook