Paroles officielles de la chanson «Mr 2007» : Odezenne

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Mr 2007"

J’parle avec des mots d’travers
Pour fixer l’context
J’pars avec un peu d’retard
Pour boucler c’con d’texte
Meme si c’est pas la mer à boire, et si c’est pas la peine d’y voir
Ici y rien,
Et si rien à voir ici c’est pas la mort
C’est qu’y a rien a boire
Passe a l’epicier d’abord
J’veux pas m’faire chier dehors
Entre des tasses et des cador
C’est décadant, dépitant et degradant,
D’se deguiser d’abord
À danser la mort sur une piste plein d’porc
J’suis pas friant des dernier tube trop fort
Ni des pas d’ danse sur l’dance flowr
J’suis en deuil et j’pris pour toi l’ami
Sur ma feuille, mon encre coule des larmes à vie
Et transcrivent mon humble avis :
C’est la fin des utopies,
Ça m’rend aigri et nonchalant
Ça m’laisse dans l’gris les bras ballant
Alors j’m’amuse à en faire ma muse,
Une grosse muse bien dégueulasse que j’abuse
Impersonnel, sans corps ni tête
Un personnage sans queue ni tete
Mais essenteil a mes recettes
C’est monsieur 2007.
Que j’diseque dans mes disert
Quand j’suis sec, mais j’le dicerne
J’m’en bas lek si ça t’concerne
Pas ou pas , toi, et ta secte ou koi
Que tu l’accepte ou pas
Aséptisé je crois,
Assez tisé ptit pour cette fois.
Prend tes valises et casse toi

J’suis cerné,
Les étalons a mèche et les pantalon strech
J’suis cerné,
Les p’tit haut taille xs et les sting dans les fesses
J’suis cerné
Les cheveux gominé, les guchi des minet
J’suis cerné
J’suis cerné
J’suis cerne

Y a l’paumé le pov’ gars L’raisonné, l’pigeonné
Celui sur qui le r’gard se pose pas Le prisonnier
Le timide, le looser Qui rêve d’une teenager
Qui sort avec le leader De la bande d’à côté
Le meneur est idiot Il a l’regard qui tue
Le sourire qui tue Le bronzage d’institut
Le vicelard traîne avec Fournit la C.C.
Pour les yeux de Cécile Il a promis de cesser
Y a le stressé, le speed Le mec toujours pressé
Y a l’jaloux avide Qui veut pour exister
Le mythomane raconte Le prétentieux humilie
L’avare compte Le neuneu veut une Lamborghini
Celui qui sait pas C’qui veut, c’qui veut pas
Qui s’esquive dans la fonfon Car le cœur des hommes est trop froid
Y a le véner* qui s’lève Et l’cassos qui l’a cassé
Y a l’mec select Qui veut un style déclassé
Y a celui qu’a mal à l’âme Qui trimballe son vague à l’âme
Comme un banc de corbeaux Qui survoleraient Paname
Le cocu qui sait pas Que sa petite pépe
Fait tomber ses peussa** Sur un air de bossa nova
Le malfrat Le mufle Le goujat Le barjo
Le boulet Le bâtard Le mastard Le cageot

*énervé **sappes

 
 


Facebook