Paroles officielles de la chanson «Grave En Nous» : Ghetto Brut Collabo

Compositeurs : Jahze
Chanteurs : Ghetto Brut Collabo
Auteurs : Celse Yohann, Black Symphony, Sinto Pap
Éditeurs : Music Star Line
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Grave En Nous"

On a quelque chose de triste, de fort, de fou gravé en nous
Quelque chose d’enfuit, de pur, de lourd qui pèse en nous
A beau chercher la vie, regarde ce qu’elle a fait de nous ououhh !!!!
On a quelque chose de triste, de fort, de fou gravé en nous

Couplet Black Symphony :
Fils d’esclave, depuis des siècles je porte la douleur de mon peuple
Représente cette jeunesse qui noie ses soucis dans les pubs
Difficiles sont les parcours, demande à 2 Pac Shakur
La mort au bout du carrefour, une pensée pour le Darfour
On a tous une douleur qu’on étouffe, une souffrance qui nous bouffe
Une voix qui nous dit de foncer, même quand ça sent le souffre
Des corps sans cœur, parfois des cœurs sans corps
Cœur et corps en désaccord y’a que la mort qui les met d’accord éhh !!!
On vit dans une époque où le sourire est de rigueur
Alors on fait le clown pour camoufler tous ses malheurs
Toujours dans le viseur des soit disant prêcheurs de bonnes paroles
Fait qu’on fini dans un film où chacun crée son propre rôle
On se libère de la camisole pour embrasser nos rêves
Porte le glaive en temps de grève car ici c’est marche ou crève
Même en marchant on va tous crever, c’est le rôle de la mort, tu la cherches pas elle vient te trouver

REFRAIN

Couplet Sintop Pap :
Je traîne ma haine et ma peine depuis l’époque des skins
Nos chaleurs africaines dans l’cœur, une humeur clandestine
La vie on baratine, se noie à la Heineken
Provoquant ce sourire narquois, cette allure mesquine
On avance à la « one again », espérant trouver le mannequin
Un pied dans la fiction, les films et les arlequins
C’est la génération coquine qui fuck la cocaïne
Qui n’a peur de quiconque, qui craint Dieu pas King Kong
Mental de Viêt-Cong, entre le Ying et le Yang
Entre les loups et les hyènes, et cette misère qui te flingue
Street résident, ex vagabond, fils de Bengone
Digne d’héritage donc je change de wagon
J’esquive les matons, les flics et leurs bâtons
Le rêve de tout daron voir son fiston patron
Le monde tourne pas rond, l’apparence est trompeuse
Le destin est douteux mais l’ambition reste rageuse

REFRAIN

Couplet Hustleur :
Malgré mon mental, j’ai tant de choses qui pèsent en moi,
Des erreurs qui ne s'effacent pas, le doute me fait perdre la foi
Et si je perds le nord Gauche Droite je me bat
J'ai su rester debout malgré les coups de putes et les coups bats
On reste fier c'est une bonne chose, loyal pour une bonne cause
Sous hypnose on se consume à petites doses
En mode pause on s'exprime, nos douleurs on expose
Chaque prose nous délivre, pour pas que l'on explose
Crise et conséquences, système D et délinquance
Les jeunes utilisent les sens car leurs darons souffrent en silence
Un coup en haut un coup en bas on restent sur nos défenses
On pense à l'avenir, réussir serait immense "serait immense"
L'état nous fait stagner, il nous plonge en apnée
Adolescent moi j'avais plus que des problèmes d'acné
Jeunes issus des quartiers, on ne saute pas les mêmes haies
Si on tombent, deux fois plus vite il faut se relever
Bridge Sintop Pap :
Nos joies, nos peines, nos cris, nos larmes
Ce qu’on endure, leurs crises, leurs armes
Quoi qu’il en soit on reste fier dans l’âme
Trop fier !!!

REFRAIN (x2)

 
 


Facebook