Paroles officielles de la chanson «Il A Fallu» : Christophe Cirillo

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Il A Fallu"

Il a fallu ce coup de poing
Mettre les compteurs à zéro
Qui peut le plus peut le moins
Il a fallu tomber à l’eau

Il a fallu cette bouffée d’air
Faire le plein d’essence ordinaire
Pour trouver la sortie d’secours
Voir que le monde existe autour

J’étais comme un bloc de béton
Et sans les clefs de la maison
Dans un décor de cinéma
À bout de souffle

Il a fallu ce vent du nord
Ce mistral gagnant tous les pores
Pour sortir enfin du bocal
Appuyer là où ça fait mal

Il a fallu ce coup du sort
Ce coup de frein, cette petite mort
J’ai dû me relever encore
Pour devenir un château fort

J’étais comme un bloc de béton
J’étais un peu comme en prison
Et dans l’océan, j’avais pied
J’touchais le fond

J’étais comme un bloc de béton
Et sans réponses à mes questions
Il aurait suffi de pleurer
De lâcher la pression

Il a fallu mourir un peu
Être sonné comme un boxeur
Pour retrouver au fond des yeux
L’envie de devenir meilleur

J’étais comme un bloc de béton
À me croire au-dessus des cons
Un joli costume d’apparat
À me demander où on va

Il a fallu faire marche arrière
Repartir à la case départ
Au fond de l’eau, toucher la terre
Pour être quelqu’un quelque part

Il a fallu ce coup de poing
Mettre les compteurs à zéro

 
 


Facebook