Paroles officielles de la chanson «La Ville Bleue» : Cresus

Chanteurs : Cresus
Compositeurs : Patrick Mirandola, Hakim Amara
Auteurs : Patrick Mirandola, Hakim Amara
Éditeurs : Chrysalis Editions France
Albums :

Paroles officielles de la chanson "La Ville Bleue"

Quand les sirènes de la ville bleue lâchent sous les parterres
Les "pas de veine" et les "tant pis pour eux'';
On peut toujours faire la chaîne.
On peut toujours allumer des feux,
Ça ne changera pas grand chose :
... on ne sait toujours pas rallumer les yeux...

Dans les arrières de la ville bleue, on n'est pas en retard.
Les "pas de veine" et les "tant pis pour eux"
Pourront toujours faire le trottoir.
On peut toujours allumer dehors,
Ça ne changera pas grand chose :
...on ne sait toujours pas ranimer les corps...
...on ne sait toujours pas ranimer les corps...

Dans les ruelles de ville bleue vient s'engouffrer la nuit.
Les "pas de veine" et les "tant pis pour eux''
Pourront se faire du souci.
On peut toujours faire le ménage,
Ça restera morose :
...on ne sait toujours pas faire autre chose...

Quand les artères de la ville bleue éclatent sous les gratte-ciel
C'est pas de veine et c'est tant pis pour ceux
Qui avaient trouvé le sommeil.
On peut toujours faire des images,
Ça ne changera pas grand chose :
...on ne sait toujours pas rallumer les yeux...
...on ne sait toujours pas rallumer les yeux...
...on ne sait toujours pas rallumer les yeux...
...on ne sait toujours pas rallumer les yeux...

 
 


Facebook