Paroles officielles de la chanson «Midnight Love» : Smooth

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Midnight Love"

~MIDNIGHT LOVE~

Midnight love you are my delight Hope
You walk to my river and bring me the fever
Midnight Love let me climb on tour Rope

L’atmosphère est chaude et humide comme dans un sonna.
On se désaltère avec des cocktails à base d’alcool que le barman a concocté sans jus ni soda.
Des couples se forment,
Tandis que d’autres sont presque au stade de froisser leurs vêtements sur les sofas.
Les verres trinquent,
A une telle cadence, certain auront du mal à retrouver leur gos-va.
Au bar,
les vapeurs des liqueurs désinhibent même les plus sobres.
Les plus timides osent réaliser leurs idées les plus folles,
Flaques de sueurs sur le sol,
Une ambiance brûlante comme sous le soleil.
Midnight love,
Les affinités se révèlent.

Je me rends compte que notre rencontre n’est pas le fruit du hasard.
Elle a tout pour plaire il m’a juste suffit d’un regard.
Hagard,
Accoudé sur le bar
Baigné dans l’alcool et le brouhaha des bavards.
Mais je reste zen
Comme un shaman au radar.
Sous le charme,
Je ne peu pas esquiver toutes les flèches de cupidon.
Stimulé, je mets du style dans mon jeu de séduction.
Elle m’obsède,
Je l’observe
Chacun de ses mouvements exacerbe mes sens.
Je ressens l’effervescence
De sentiments et d’images obscènes
Même
Si j’ai conservé les cernes de la veille
Je m’approche d’elle avec confiance
Pour un instant de confidence
Je me lève
Les mots me brûlent les lèvres
Je reste fière
Malgré que je sente monté la fièvre
Peu importe qu’elle pense que je conjugue l’amour au pluriel
Maintenant elle sait que je suis là
Juste pour elle
Ecoute B.B.,
Ce n’est pas un son pour les saintes ni touche ;
Alors décolle tes
Fesses de la banquette et bouges ton corps sans te soucier de ce qui déborde de ton décolleté.
Si c’est du sexe que tu veux,
T’as du bol, t’es
Tombée dans ma bande de bandit,
Aussi solide qu’un gang de Bangui.
Aller vas y,
Je sais que tu connais les gestes qui peuvent déstabiliser n’importe quel escroc.
Est-ce trop
Te demander que tu bouges
De façon à ce que l’on découvre
Ces courbes
Sur lesquelles toutes les têtes se tournent.
J’aime
Comment tu te cambres en cadence,
Tu sais que je commence à connaître ce qu’est la dépendance.
Pourtant, je déteste cette tendance qui mêle nos déesses à la décadence.
Mais dès l’instant,
Où tes escarpins esquintent la piste de danse,
C’est d’instinct
Que j’estompe cette conviction ainsi que toutes mes notions de distance.
Hey !
Mais est ce te manquer de respect
Que de te dire que ton spectre tourmente mon être
Et que j’ai perdu mes repères depuis que je t’ai aperçue.
Hey !
Mais est ce te manquer de respect
Que de te dire que ton spectre tourmente mon être
Et que j’ai perdu mes repères depuis que je t’ai aperçue.

Nathalie « adja » Camara
Jean « MOOSSA » Camara
Michaël « MASSAÏ » Guilet-Aboué

 
 


Facebook