Paroles officielles de la chanson «On Est En Republique» :

Compositeurs : Raoul Chantegrelet, Doubis Pierre
Auteurs : Montehus
Éditeurs : Editions Fortin
Albums :

Paroles officielles de la chanson "On Est En Republique"

1.
Enfin ça y est, on est en République
Tout marche bien tout le mond’ est content
Le Président, ça c’est symbolique
Ne gagne plus qu’douz’ cent mill’ francs par an
Aussi on a les retrait’s ouvrières
Six sous par jour, ça c’est un vrai bonheur
Le peuple français peut êtr’ vraiment fièr’
Viv’ les trois couleurs

2.
Enfin ça y est, on est en République
Tout marche bien, tout le monde est content,
Le directeur de l'assistanc' publique
Ne touche plus que quarant' cinq mill' francs
Aussi l'on donn' maintenant aux fill’s mères
Afin qu'ell’s soient à l'abri , du malheur
Trois francs par mois, ça c'est humanitaire.
Viv' les trois couleurs

3.
Enfin ca y est, on est en République
Tout marche bien, tout le monde est content,
Les députés ça c'est magnifique
Ne gagnent plus que quinz' mill' francs par an,
Aussi on peut augmenter les salaires
Des cantonniers et des pauvres facteurs,
Cinquant' sous par jour j'crois qu'ça peut leur plaire
Viv' les trois couleurs

4.
Enfin ça y est, on est en République
Tout marche bien, tout le monde est content,
Chacun peut dir’ ses idées politiques
Sans avoir peur d'être foutu dedans.
Les militants de la classe ouvrière
N'paient plus d'loyer ça c'est un' vrai' faveur
On les loge à Fresn's des anné's entières
Viv' les trois couleurs

5.
Enfin ça y est, on est en République
Tout marche bien, tout le monde est content,
Monsieur Deibler avec sa mécanique
Nous coûte à pein' soixant' mill' francs par an
Ah ! s'il fallait qu'il coupe tout’s les têtes
De tous les gens qui fur'nt les amants d'coeur
D'Madam' Steinhel faudrait vingt lunettes
De toutes les couleurs

6.
Enfin ça y est, on est en République
Tout marche bien, tout le monde est content,
Nos cuirassés ça c'est magnifique,
Ne coût'nt pas plus de trent’ millions par an
Ils sont d'une force extraordinaire
Même en temps d'paix ils sèment la terreur
Les canons éclat’nt ainsi que les chaudières
Viv' les trois couleurs

 
 


Facebook