Paroles officielles de la chanson «Insomnie» : Mélanie Laurent

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Insomnie"

Encore une nuit sans l’ombre d’un sommeil
Encore une nuit trop longue sans rêve qui me réveille
Garder les yeux ouverts pourtant remplis de sable
Regard accroché dans le vide à faire des bilans lamentables

Encore une nuit sans l’espoir d’une fatigue soudaine
Encore une nuit à résister sans s’épuiser soi-même
Voir les heures s’écouler plus rapides que l’éclair
Voir les heures se faner puis soudain la lumière
Puis soudain la lumière
Puis soudain

Combien de temps encore combien de sabliers
D’échecs et de remords et combien de cachets
Voir l’aube se pointer enfin quand mon corps capitule
Ne savoir que du matin ce petit temps ridicule

Combien d’éveils et pour combien de temps
Mon corps qui s’élève et qui, négligemment
En oublie le soleil par lâcheté, par peur
Ne connait de la nuit que sa mauvaise humeur

Encore une journée à lutter pour ne pas baisser les armes
Encore un jour à espérer, à redouter le drame
D’être enfouie dans des draps usés de faire la guerre
À bien plus fort que moi, et toi qui me désespères

Encore une journée minable à l’ombre de mes pas
Pas un jour raisonnable, pas une minute sans combat
Loin du vent, du vacarme, du tonnerre, de la pluie
Revenir au silence, au calme de la nuit
Au calme de la nuit
Au calme

Combien de temps encore combien de sabliers
D’échecs et de remords et combien de cachets
Voir l’aube se pointer enfin quand mon corps capitule
Ne savoir que du matin ce petit temps ridicule

Combien d’éveils et pour combien de temps
Mon corps qui s’élève et qui, négligemment
En oublie le soleil par lâcheté, par peur
Ne connait de la nuit que sa mauvaise humeur

Combien d’éveils et pour combien de temps
Mon corps qui s’élève et qui, négligemment
Voit le soir débarquer, avec dans ses valises
L’insomnie bien rangée, pliée entre deux chemises

 
 


Facebook