Paroles officielles de la chanson «Face A Face» : Anatole Peterson

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Face A Face"

NARRATION : Pendant ce temps là, la machine infernale arrivait sur la place de la vieille vilie. Tony Truand triomphait. Et le pauvre Bobby Mouillepatte était accroché comme un gigot sur la machine.
A l'image, les amis d'Esclaffo rassemblés. Bobby ficelé sur la machine.
TONY TRUAND (hurlant dans un porte-voix) : Je vous aurai, tous autant que vous êtes ! Lâchez vos instruments ! Vous êtes fichus, gratteurs de banjo, siffleurs de la rivière kwai, beatniks, karaokés, tapoteurs de piano à queue ! Vous êtes cuits ! cuits ! cuits ! Je vais vous rabattre le caquet! Musicopathes de mes pieds !
NARRATION : Mais devant lui. Les hommes d'Esclaffo gardaient leur sang froid.
ESCLAFFO : De la dignitad... mes amis... De la dignitad. On va jouer jusqu'au dernier ! Allez les enfants. Musique !
NARRATION : La musique. C'était le seul moyen de résister et de rendre complètement fou Tony Truand. Mais au bout d'un moment l'horrible bonhomme a mis en marche sa machine.
Déformation du son. Terrible résultat
NARRATION : Au milieu de cet enfer, ils ont dû entendre une grande cavalcade. C'était pas la cavalerie : C'était nous.
PICTOBRUIT: Cochon courant + Lola qui crie « Yala »

 
 


Facebook