Paroles officielles de la chanson «La Victoire» : Anatole Peterson

Albums :

Paroles officielles de la chanson "La Victoire"

A l'image, Esclaffo libère Bobby.
NARRATION : Esclaffo a tout de suite libéré son ami...
ESCLAFFO : Eh... Bobby ! Vieille cymbale ! Te voilà
BOBBY : Esclaffo ! Où est Anatole ?
ESCLAFFO : Il est dans les choux, le churro.
NARRATION : Ouais... Mon Anatole était bien dans les choux. Mais dans les choux, alors là dans les choux de chez les choux. J'étais pas si sûr qu'il allait s'en sortir. C'est pas un costaud mon Anatole. C'est pas toujours sûr qu'il encaisse. Pauvre chou, par terre, dans les choux... Et moi je lui parlais à l'oreille.
LOLA (chuchotements): Reviens, Anatole. Je serai gentille avec toi et tout. Je te laisserai plus aller dans des aventures comme ça. Je ferai la petite Lola avec de la bonne humeur et de la conversation, la petite Lola espiègle et tout. On ira à la plage avec mon petit maillot. Je te parlerai plus de chupitos...
ANATOLE (se réveillant brusquement): Chupitos ?
LA FOULE : Yeaahhhhhh !
LOLA OFF: Anatole a bondi sur ses pieds !
ESCLAFFO : Caramba, le churro, il est plus dans les choux !
BOBBY : Anatole, mon fils, tu as sauvé San Balajo.
ESCLAFFO : Merci, Anatole. De la part de toute la ville. De la part de la musique...Merci... Mama Moraes va te faire un paquet de chupitos.
ANATOLE : Chupitos!
LA FOULE :Yeahh!!
NARRATION : et voilà, moi ils m'oublient déjà ! C'est toujours comme ça. On aide le héros, on sauve la planète, on fait tout ce qu'il faut et tout le monde nous oublie. Tout le monde ? Non.
Ronflement du cochon.
Mais on s'est quand même retrouvé à danser toute la nuit, et moi j'ai remué le balazinzin jusqu'au matin.
PICTOBRUIT : Squelch Radio

 
 


Facebook