Paroles officielles de la chanson «Tony Truand Maitre Chanteur» : Anatole Peterson

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Tony Truand Maitre Chanteur"

Les voix résonnent comme dans une grande salle.
TONY TRUAND : Et voilà pour votre violon ! On fera ça avec chaque instrument si vous continuez à refuser ! Je vous les écraserai jusqu'au dernier!
BOBBY : Tony Truand, vous pouvez faire ce que vous voulez, je ne bougerai pas. Je ne construirai pas cette machine infernale.
TONY TRUAND (Tout d'un coup très doucereux) : Mais Monsieur Mouillepatte, elle n'est pas infernale, cette machine, puisque vous l'avez inventée. Elle porte votre nom. Le Mouillepattophone.
BOBBY : Cette machine est inachevée. C'est une expérience que je n'aurais pas dû faire. Je voulais changer le bruit en musique. Je voulais me battre contre des gens comme vous.
TONY TRUAND : Je vous briserai, je vous hacherai menu, je vous concasserai, je vous réduirai en purée, je vous étalerai dans vos cymbales, je vous étoufferai dans votre tuba, je...
On entend une voix féminine qui chante horriblement au loin.
TONY TRUAND : Qu'est-ce que c'est ?
LE GARDE DU CORPS (qui est présent depuis le début): C'est votre femme, patron, Daisy Belle. Elle a perdu son cochon blanc.
TONY TRUAND : Daisy Belle, ma sublime, ma diva.
LOLA (à voix basse) : Anatole, ça va pas ?
ANATOLE : C'est cette musique atroce, arrrghh, je ne peux plus respirer.
NARRATION : Le pauvre Anatole était en train de s'évanouir à cause des fausses notes de l'horrible chanteuse.
TONY TRUAND : Ma sirène...
LOLA : Attention, Anatole, tu glisses... Anatole !
Bruit de chute d'Anatole qui tombe aux pieds de Bobby.
BOBBY : Anatole !
TONY TRUAND : Ah Ah... Quelle belle surprise ! Jetez-lui un seau d'eau.
PICTOBRUIT : Seau d'eau.

 
 


Facebook