Paroles officielles de la chanson «Vers La Vieille Ville» : Anatole Peterson

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Vers La Vieille Ville"

On entend qu'on arrive dans la rue. Bruits violents de la ville.
LOLA : Quelle pétarade, c'est pas une ville, c'est un mixeur...
Bruit de frein. Un camion s'est arrêté.
LOLA : Chauffaaaard !
Couinement de la vitre qui se baisse.
LE CHAUFFEUR : Tu cherches ton chemin, petit ?
ANATOLE : Je cherche la vieille ville.
LE CHAUFFEUR :Chut... Parle moins fort... Tu peux monter.
La porte s'ouvre et se ferme.

LE CHAUFFEUR : Ne dis jamais que tu cherches la vieille ville. Tu tombes bien, je suis de là-bas. Mais faut pas en parler à n'importe qui, c'est dangereux. Accroche-toi, je t'emmène.
Il démarre
LOLA: Et pourquoi c'est dangereux ? Eh oh ! Pourquoi c'est dangereux ?
NARRATION: Et une heure plus tard on arrive devant une maison très vieille, dans une rue très vieille, avec une grosse pancarte très vieille qui disait : Esclaffo Club.
Porte de camion qui claque.
ANATOLE : Merci beaucoup !
LE CHAUFFEUR : Adios ! Soyez prudents ! C'est dangereux !
Le camion s'éloigne.
LOLA : Eh, pourquoi c'est dangereux ?...
NARRATION: On monte quelques marches très vieilles, pour appuyer sur une très vieille sonnette.
PICTOBRUIT : Sonnette Esclaffo Club

 
 


Facebook