Paroles officielles de la chanson «Fragson» :

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Fragson"

Allez savoir pourquoi, au piano, ce jour-là,
Y avait une musique sur le bout de mes doigts,
Une musique.
Allez savoir pourquoi, les pianos jouent parfois
De drôles de musiques sur le bout de nos doigts.
Allez savoir, pourquoi.

Dans le salon vieil or où j'aime travailler
Tout en regardant vivre mes objets familiers,
Je jouais, jouais
Pendant que, sur mon mur, dansait la Loie Fuller,
Sous l'?il énamouré et l'air patibulaire
De Fragson, Fragson.

Allez savoir pourquoi, il existe des nuits
Où, sous un ciel de soie, des papillons de nuit
Volent, multicolores.
Allez savoir pourquoi, mais c'était une nuit
Où, seule à mon piano, j'étais au paradis
Quand tout à coup, venu de ta planète,
Le téléphone sonne sur mon île déserte
Et c'était toi, ô toi.

Allô, allô, mon c?ur, me murmurait ta voix.
Je n'étais pas ton c?ur et c'était une erreur
Mais, je n'ai pas raccroché
Et tu n'as pas raccroché
Et si je n'ai jamais su qui tu cherchais,
J'ai tout de même compris que l'on s'était trouvés
Et, depuis ce jour-là où tu l'as découverte,
Tu es le Robinson de mon île déserte,
Tu es le Robinson de mon île déserte
Parce qu'un jour, un piano, allez savoir pourquoi,
Jouait une musique sur le bout de mes doigts,
Une musique,
Parce qu'un jour, un piano,
Un piano, un piano...
=======================================================
(ENGLISH VERSION)

Who knows why, at the piano that day,
There was music on the tips of my fingers,
Music.
Who knows why, sometimes play piano
Strange music on the tips of our fingers.
Who knows why.

In the old gold salon where I work
While watching live my familiar objects,
I played, played
While on my wall in the Loie Fuller,
Under the eye énamouré and air patibulaire
From Fragson, Fragson.

Who knows why there are nights
Where, under a sky of silk moths
Fly, multicolored.
Who knows why, but it was a night
Which only my piano, I was in paradise
When suddenly come to your planet,
The phone rings on my desert island
And it was you, O you.

Hello, hello, my heart, I whisper to your voice.
I was not your heart and it was a mistake
But I did not hang
And you do not hang
And if I never knew who you were looking for,
I even realized that we had found
And since that day where you have discovered,
You are the Robinson of my desert island,
You are the Robinson of my desert island
Because one day, a piano, who knows why,
Music played on the tips of my fingers,
Music,
Because one day, a piano,
A piano, a piano ...

 
 


Facebook