Paroles officielles de la chanson «Pave De Justice» : Isiah Shaka

Compositeurs : Orphee Broulard
Auteurs : Isiah Shaka
Chanteurs : Isiah Shaka
Éditeurs : Music Star Line
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Pave De Justice"

PAVE DE JUSTICE

MAN A FIRE !
OOOOOYYOO MAN A FIRE ! MAN A FIRE !

La rue est pareille à un palais de justice
Nous sommes seuls juges de nos actes, de nos préjudices,
Regarde ce palais est en ruine et parsemé oui d’injustices
Et parce que nous y vivons nous nous en rendons complices,
Notre seul avocat est dorénavant notre conscience,
Celle qui nous fait prendre les choses avec indifférence,
Pour donner au bien et au mal parfois un nouveau sens,
Si souvent complètement dénuée de toute constance,
Mais la police est là, à frapper à outrance,
Sans que politiciens ne se rendent à l’évidence,
Cette révolte à pour but oui man la délivrance,
Car Babylone a fait trop penché la balance

OOOOOYYOO MAN A FIRE ! MAN A FIRE !
Mais est-ce la police ou bien la foule ?
Qui ce jour là a perdu le contrôle ?
OOOOOYYOO MAN A FIRE ! MAN A FIRE !
Quand tout est propice, tout dégringole
Sans que Babylone ne puisse faire quelque chose

La police nous protège mais qui nous protège d’elle,
Si elle combat la violence, elle la pratique à la pelle, well.
Dehors oui man dans la rue les bavures s’amoncèlent,
Mais la matraque ne pourra non, jamais non soumettre le rebelle boy,
D’ailleurs ne sens- tu pas au fond oui l’étincelle ?
Celle qui brille à l’intérieur et te fait pousser des ailes,
Oui celle qui te fait tenir debout les bras vers le ciel
Au lieu d’être à genoux dans un monde qui se morcèle,
Où liberté, égalité, fraternité se monnayent,
Constate la constante captivité des gosses de citadelle,
Qu’importe l’importante disparité pour remplir sa gamelle
Ils disent que c’est chacun pour soi, oubliant l’essentiel !

REFRAIN

Ils pensent pouvoir tout régler man par la répression
Mais celle-ci ne fait qu’accroître le sentiment d’oppression
Augmenter les tensions et redoubler la pression
Qui pèsent sur des épaules qui endurent déjà la récession
Pas de justice donc pas de paix, pas de soumission
J’ai choisi mon camp et ma cause, la révolution
Sans lutte il n’y pas de progrès, c’est le sens de notre mission
Le cycle de la vie et celui de l’évolution
Resserrer les rangs, voici venu l’heure du jugement
Le peuple descend dans la rue s’adressant aux gouvernements
Que faites-vous ? Nous sommes prêts pour le changement
Pour ne plus être victimes de ce système et ça dès maintenant

REFRAIN (x2)

 
 


Facebook