Paroles officielles de la chanson «L'inventaire» : Guillaume Aldebert

Albums :

Paroles officielles de la chanson "L'inventaire"

L'originel des prémices
Agé d'à peine une seconde
Sur le ventre de sa génitrice
L'accolade féconde

Celui qu'on donne impunément
Protecteur et viril
Reliant le père à son enfant
Un bisou sur le fil

Le dissimulé, volé sous la lune
Souvent éprouvé sous un porche
Celui de l'amante à son jules
Langoureux et qui s'accroche

Le parfumé au goût chewing-gum
Qui fait l'objet de concours
De l'adolescente à son keum
Un suçon tatoué dans le cou

Refrain :
Telle est la plus sure des façons
Que l'on a de se taire en disant tout
La plus douce des leçons
L'inventaire des baisers
Doux, durs, mous, tendres
On en veut des partout
On en veut des tout l'temps

Celui du grand père à sa descendance
Qui saute deux générations
Du partiarche au débutant
Le doyen des bécaux qui pique au front

Une simple et conventionnelle
Bise de collègues, distante et convenue
Ca coûte rien, c'est fonctionnel
Du bout des lèvres, retenue

Celui qui boucle ses bagages
Et s'envole au lointain
Le baiser soufflé qui voyage
Par la vitre du train

Refrain

Le doux baiser qui s'abandonne
Et conduit au firmament
Des contes de fées qui transforment
Les grenouilles en princes charmants

Celui qui n'appartient qu'à nous
Dont on connait les moindres recoins
Qu'on a déjà testé partout
Qui me fait lever le matin

Le palo qui vous laisse exangue
Que l'on gardera en mémoire
Le tout premier avec la langue
Qui nous a fait piquer un fard

Celui qui laisse un mot sur la table
Que rien ne saurait apaiser
L'étreinte la moins supportable
Le dernier des baisers

Telle est la plus sure des façons
Que l'on a de se taire en disant tout
La plus douce des leçons
L'inventaire des baisers
Doux, durs, mous, tendres
Volés, humides, sauvages, à vendre
Brillants, soufflés, hautains, fidèles
Timides, volages, voraces, rebelles
Coincés, farouches, gluants, collants
On en veut des partout
On en veut des tout l'temps
Des par tous les temps

[english] Inventory...

The original premises
Aged by just one second
On the belly of its génitrice
The accolade fruitful

Anyone that gives impunity
Protector and virile
Reliant father to her child
A kiss on the wire

The concealed, stolen under the moon
Often tested under a porch
One of his lover jules
Langoureux and clings

The fragrant taste chewing gum
Who is the subject of competition
From the teenager to his keum
A suçon tattooed on the neck

Refrain:
That is the most sure way
Whether one has to remain silent, saying all
The softer lessons
The inventory of kisses
Soft, hard, soft, tender
It wants everywhere
It wants all the time

He's grandfather to his descendants
Who jumps two generations
From the beginning partiarche
The dean of bécaux that pique the front

A simple and conventional
Bise colleagues, distant and agreed
It costs nothing, it is functional
From lip, restraint

Whoever closes its baggage
And flies upstage
The kiss blown to travel
For the window of the train

Refrain

The soft kiss that abandons
And leading the firmament
The fairy tales that transform
The frogs to princes charming

Whoever does not belong to us
Dont we know the smallest nooks
That has already tested everywhere
Who makes me up in the morning

The palo that lets you exangue
Whether we keep in memory
The very first with the language
Who gave us a bite fard

Anyone who leaves a word on the table
That nothing could appease
The embrace the less bearable
The last kisses

That is the most sure way
Whether one has to remain silent, saying all
The softer lessons
The inventory of kisses
Soft, hard, soft, tender
Volés, wet, wild, to sell
Brilliant, soufflés, haughty, faithful
Shy, fickle, greedy, rebels
Stuck, fierce, gooey, sticky
It wants everywhere
It wants all the time
The all-weather

 
 


Facebook