Paroles officielles de la chanson «Souffrances Paralleles» : Nubi

Compositeurs : Yann Mace, Luc Leroy
Auteurs : Brasco, Nubi
Chanteurs : Brasco, Nubi
Éditeurs : Universal Music Publishing, Warner Chappell Music France
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Souffrances Paralleles"

Ah ah ! Sale ! Brasco ! Nubi ! sisi ! okay ! Pour tous les ghettos de France ! Ahah !
Partout c’est la même, pa-pa-partout c’est la même hé !
Partout c’est la même nos souffrances sont parallèles !
Partout c’est la merde, pa-pa-partout c’est la merde hé !
Partout c’est la merde nos souffrances sont parallèles !

REFRAIN
9-1 c’est la même, 9-2 c’est la même, 9-3 c’est la même, 9-4 c’est la merde hééé !
T’as beau te faire la malle mais partout c’est la même, hé !
Y’a pas que toi qui a la dalle on souffre en parallèle !
9-5 c’est la même, 7-5 c’est la même, 7-7 c’est la même, 7-8 c’est la merde hééé !
T’as beau te faire la malle mais partout c’est la même, hé !
Y’a pas que toi qui a la dalle on souffre en parallèle !

COUPLET 1 / BRASCO
J’ai grandi parmi les débrouillards et les dépouilleurs,
Antillais, j’ai les bons papiers mais pas la bonne couleur,
Gwada c’est ma terre, y’a d’quoi bluffer les touristes,
Le ghetto s’donne pas en spectacle, il est caché derrière les coulisses,
Mon paradis côtoie le Sheitan, le scandale, les vandales,
On n’a pas toujours les doigts d’pieds en éventails,
Si tu voyais l’autre facette, dans mon île les rues sont malsaines,
Les p’tits t’angoissent à la machette et le crack pousse plus vite que la zeb,
Timal, vient pas t’la jouer, ni t’inventer une vie d’taulard, (vie d’taulard !)
Change de couloir quand les vrais font du fric au noir, (ah ah !)
Devant l’oseille, les chacals n’ont plus sommeil,
Moi aussi j’veux briller jusqu’à c’que t’attrapes des coups d’soleil,
Panam, là où les impôts te soustrait,
Là où la police te suit d’près,
J’suis cramé d’avance comme un colis suspect,
J’ai retrouvé les miens mis d’côté dans les blocs de ciment,
Qui arrondissent les fins du mois à dealer d’la drogue en silence,

REFRAIN

COUPLET 2 / BRASCO
J’ai pas choisi mon lieu d’naissance, mais ça m’désole pas,
J’aurais pu naître en pleine guerre, en tant qu’enfant soldat,
La zermi est partout, te fauche au premier carrefour,
J’peux pas m’plaindre quand j’vois le parcours d’un gosse au Darfour,
L’immigré qui passe la frontière de police,
Et se rend compte que la France est loin d’être une terre promise,
Partout c’est la merde, la chance finit par s’envoler,
Dans les quartiers beaucoup pensent que Dieu les a abandonnés,
L’Etat nous dit d’voter, ça n’allège pas nos fardeaux,
Rien n’a changé à part les taxes et le salaire de Sarko,
La jeunesse n’a plus qu’la rue comme abri,
Mais c’est parce qu’on a du mal à voir la vie en rose comme Barbie,
J’ai pas la gueule de l’emploi, j’vais pas m’éterniser,
Ici ou ailleurs l’esclavage s’est modernisé,
On sait qu’il y a pire dans c’monde, endurcis par la haine,
On ne vient pas du même continent mais nos souffrances sont parallèles,

REFRAIN

Partout c’est la même, pa-pa-partout c’est la même hé !
Partout c’est la même nos souffrances sont parallèles !
Partout c’est la merde, pa-pa-partout c’est la merde hé !
Partout c’est la merde nos souffrances sont parallèles !

COUPLET 3 / NUBI
Hé timal ! J’ai la gouache ce soir, j’suis prêt pour quoique ce soit
Des tass, des potes, du cash et des pote-ca, tous les accessoires
Beaucoup parlent de tess mais ils tremblent
Ils parlent de fesses mais ils se branlent
Ils parleront moins après une trempe à coup de barre de fer
J’parle du ghetto et ses divers paramètres
Africa, Gwada, Madinina, la misère parallèle
Fidèle à moi-même, des habits propres et des lyrics sales
J’aime le rap criminal et les rattes physical
Partout c’est la même, coke, crack, zet
Faut qu’t’acceptes la vérité y’a rien dans nos assiettes
Calvitie précoce c’est le désert sous nos casquettes
Appétit féroce, un flow casse-tête, Nubi Sale !

REFRAIN

Partout c’est la même, pa-pa-partout c’est la même hé !
Partout c’est la même nos souffrances sont parallèles !
Partout c’est la merde, pa-pa-partout c’est la merde hé !
Partout c’est la merde nos souffrances sont parallèles !

 
 


Facebook