Paroles officielles de la chanson «Black Desperado» : Oxmo Puccino

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Black Desperado"

J'allais entamer la cinquième manche avec ma bitche
Quand mars keuss apparaissent dans ma tv
Ce qui signifie que l'heure est grave, magnifique ce temps
Baby tiens les draps chauds je reviens et on va à la plage
J’ai mis mon masque, ma casquette et ma cape,
Sur ma desperado moto quelle chance je capte
C'est mars vl'a le message

Le rap français s'est fait kidnapper
Par des mauvaises chansons
Un euro, personne ne paye la rançon
On cherche un héros prévenu
Ce coup-là y'a pas de tunes ,
T'inquiètes j'ai l'habitude, mon instru chargé toujours prêt,
D'après toi qui appelle-t-on lorsque le monde court à sa perte musicale
Le B et D brodés sur le torse en lettres capitales
Ne veut pas dire bande d'enfoirés, le mic au poignet
Si tu ignores qui va gagner, vas te soigner

Black desperado
Au secours on m'appelle
J'accours au galop
Black desperahh
Règle tout hors caméra
Depuis l’Opera Puccino
Opère en scred
Black desperado
Au secours on m'appelle
J'accours au galop
Black desperahh
Situation à haute température

J'rapplique rapido si ta go on capture

Quelques jours d’enquêtes et dix fois que je passe là
Suspect ce type et, si j’étais susceptible,
J’aurais pensé que m’etaient destinées ces injures misogynes quand il rugit cria
Sale karateka de black desperado, on aura ta peau, fallait rester sur ta moto
Il dit que le rap français est ligoté derrière la porte
Et que si je voulais y aller fallait passer par son corps
L'idiot se met en garde prononce un jeu de langue,
Sens que ça va barder jsuis trop speed,
J'esquive sa gauche en finesse,
En traître j'dégaine un lance roquettes
Un mama lova dans les côtes
Je l'attrape par le cou, je le montre à ses messieurs
Ces messieurs me disent trempez le dans l'huile
Quand j'entends non!!! Pitié tiens la clé
Juste avant ma lame s’est déséquilibrée
Rap français tiens bon ! Il te reste des rimes à vivre,
Ne pleure plus c'est moi, je suis venu te délivrer

(refrain)

Nous voilà dans la salle atmosphère glauque
Le rap francais baillonné par terre, frôle l'agonie
Un public déçu me cerne
Un couplet dans le chargeur, dites-moi comment tenir un concert
Un dernier regard au rap français
Et je m'élance à l'avant de la scène, mic en avant
La voix en l'air
Chaque mot doit toucher sa cible
Si ma vocale en traverse dix

Je vise même le trapéziste
Flow élastique combinaison de consonnes,
Des phrases connes qui sonnent
Appelles-moi aussi joe l'astuce.
Ce qui se passe t’y penses pas
Le rap francais en personne qui donne ca
Il a mal aux pieds, boite et danse à cloche pattes
On remercie qui ? Qui ?
Mais où est le black despe
Il s’est excusé, informé dans l’instant

Paraîtrait-il qu’on torture le zouk à la rôtissoire
Mais ça c’est une autre histoire pour le black desperado

(refrain)

 
 


Facebook