Paroles officielles de la chanson «Un Flingue Et Des Roses» : Oxmo Puccino

Auteurs : Oxmo Puccino
Chanteurs : Oxmo Puccino
Éditeurs : Warner Chappell Music France
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Un Flingue Et Des Roses"

En quelques rimes je viens poser des roses
L’arme à la main, mais sans qu’tout ça m’alarme
Je flippe quand même du paradoxe
Et puis quand j’en lé-par à Ox
Y’m dit « viens on fait un morceau entre gun et rose »
C’est l’intifada dans les cœurs
Dans les têtes c’est vie d’film
Entre flingues et roses, on est tous victime
De ces sentiments qui s’mêlent
Même posé il y a des contrats qui s’fêlent
Comme une pluie de grêle en été
Fragile comme du cristal
La ligne s’brise aussi vite que j’kique un freestyle.
Comme ce type plein de haine
Tuant sa femme par amour
Plein de regrets, plein de peines
Les yeux mouillés devant le Cour d’Assise
Chacun ses démons, quand l’diable nous fait dé-ban
A tous la force nous fait défaut
Et c’est chaque fois le même défi
Suivre le bien alors qu’le mal
Nous met tous en appétit

2ème couplet

Tantôt aigri ou tantôt heureux de vivre
Ca dépend d’la lumière que j’veux bien laisser entrer
Dans c’qui m’sert de cerveau en fait il n’y pas plus trop d’heure de libre
Pour une suite d’idées claires et sensées
C’est rarement blanc ou noir, bien ou mal, flingue ou rose
C’est jamais clair même quand les zin-cou causent

De bain douche, de bain de foule
D’plein d’coup, de plein de fouf
Comme partout besoin de sous.

3ème couplet

Regarde comme le quartier regorge
D’enfants doués, carrières trouées
Parce qu’on mélange vice et vertu
D’où es-tu toi pour douter, noué,
L’estomac vide, les yeux vitreux
Tout est flouté
Malgré ça j’perd pas d’vue que
Les roses ici sont épineuses, laissant plus d’ecchymoses
Qu’un flingue enrayé, grillé parce que dès qu’il ose
Recommencer
Une fois la gâchette ankylosée, tu sais comment c’est
C’est pour ça qu’j’mets de l’amour dans ma vie
Afin de noyer ma haine
Et si donc aujourd’hui j’décide de broyer ma peine
C’est que c’est bien plus près de
L’odeur des roses, que je veux vivre
Mais toujours un calibre sous l’oreiller.

 
 


Facebook