Paroles officielles de la chanson «La Meche» : Oxmo Puccino

Albums :

Paroles officielles de la chanson "La Meche"

Aujourd’hui j'ai essayé de sourire
La nuit un gouffre qui ne fait que s'ouvrir
Avoir les meilleures notes, puis le loyer
Surfer sur les vagues à l'âme sans se noyer
Mais quelle est cette vie, que l'on dit si belle ?
Il ne me reste que le shit et les décibels
Tracassé, liens fracassés
J'ai tout donné ce n'était pas assez
La malchance qui arrive en avalanches
Les regrets sont lourds s'accrochent à ma potence
Tout ce bonheur inassouvi
J'suis qu'une mèche
Pas celle d'une bougie

Je pars pour une melodie funeste
La marche est funèbre
M'allumez pas
Vos vies ne tiennent qu'à une mèche(X2)

Doucement la raison recule, j'en peux plus
Mes yeux rougissent,si mon cerveau brûle
Une voix dans ma tête résonne
Me juge important pour personne
Elle me dit que partir est la seule issue
Qu'un martyr est béni, ne connait pas la solitude
Le coeur devient une armure
Alors des larmes on passe aux murmures
J'ai attendu que baisse ma colère
Afin d'écrire une lettre à ma mère
J'ai remplis le sac, mis la seconde ceinture
Tic tac dynamique bombe sans peinture
Ce monde est malade, je suis le médicament
Personne à l'enterrement, fuck le testament
Les flammes du mal me lèchent
J'suis pris comme une mèche

Je pars pour une melodie funeste
La marche est funèbre
M'allumez pas
Vos vies ne tiennent qu'à une mèche(X2)

Dans mes yeux on peux tout lire
mal être, compte à rebours
Rien à perdre prêt à mourir
Je suis dans le bus, heure de pointe
Dernière station , le front qui suinte
Tant pis pour les innocents
Fallait un endroit
Des femmes, des petits enfants
À l'abri des dénonciateur
Ma disoglycérine déposé
J'appuie sur le détonateur
Tous viennent de sauter
Le son qui gicle, les oreilles sifflent
Un beat infernal, la basse déforme les vitres
Je revendique ce que j'ai crée dans la cuisine
Ouragan sonique, kamikaze music
harmonies impossibles à désamorcer
Ça swingue, la prophétie était déja lancée
Quelques survivants explosent de joie
Même les athées se mettent à croire en moi

 
 


Facebook