Paroles officielles de la chanson «Si Tu Veux Test 2» : El Matador

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Si Tu Veux Test 2"

Hein Ouais, El Matador, c’est Jamal poto, Brasco, hein Bombattak, Original Bombattak, SoulChildren

J’ai un penchant pour les rythmiques, qui tape comme des coups d’marteau,
Les sistras ne comprennent pas, mes lyrics à base d’argot,
La France veut nous faire croire qu’il faut ranger nos rêves,
Moi si j’gagne c’est dans les règles, j’suis pas du genre à te manger l’oreille,
Non, j’ai la patate, mets de la bombe, j’ai de l’attaque,
Jamais à côté à côté de la plaque, j’fou le hella comme dans GTA3,
J’suis l’petit arabe, toujours le même à chaque couplet,
Un char qui part en guerre qui charcle les jaloux,
J’ai le charme du bitume, à la charge comme un soldat,
J’écris sur le tas, hyperactif, j’suis insortable,
Mon père m’a dit de me trouver un CDI,
Mais c’est terrible à quel point on me dénigre dans ce pays, (ouais)
Tu veux me localiser, c’est Le Cannet, ma ville,
Organisées, mes pensées d’aujourd’hui feront parler l’avenir (poto),
Je dé-dé-déballe ma rage avec l’équipe,
Dans mes feuilles blanches ya du roro,
Nous on fait des braquages avec les bics,

De Colombes à Saint Ouen l’Aumône,
J’viens bousiller certains neurones,
L’idole des jeunes laisse des séquelles aux mômes,
Sans faire l’aumône, j’rap pendant qu’les mecs tombent,
Ces suceurs ont l’autoroute à la place du rectum,
Brasco est là sérieux, y’a pas d’blagues,
Soit tu fuis en 4x4 où tu marches à 4 pattes,
Trop d’MC à ma table et peu de style à ma taille,
J’te brise la mâchoire pour que tu dînes à la paille,
J’te brise la nageoire si tu nages en pleins délire,
Coup d’état pour le président que vous êtes en train d’élire,
Impitoyable dans ce monde qui s’corse,
On veut toujours te l’a faire à l’envers comme les « Criss Cross »,
J’fais saigner tes majorettes, les barges OM,
J’attends le million histoire de m’faire sucer par Marjolaine, (yeah !)
J’ai toujours le panache pour faire un carnage,
Les rageux crachent la poussière à force de bouffer le carrelage !

Pour du fric, une belle caisse, certains risque la perpète’,
Planque ton shit sinon mche, mche les flics interviennent,
Que des frères internes, merde, tous à peine la vingtaine,
Te trompe pas d’adversaire si tu mènes ta guerre sainte,
Destiné à percer, estimé ou faire simple, avenir incertain,
Eviter le terre plein, décrypter le destin, déguster le festin,
Obliger de restreindre, représente le mesquin,
A présent il m’reste rien, et si tu veux testes viens,
C’est le son des R1, que des lumières éteintes,
Ici le mic déteint, une pensée aux défunts,
Pour t’aider y’a dégain sauf pour ramasser le gain,
On veut tous gagner le pain, sans devoir se casser le rein,
Ne compte pas sur quelqu'un qui connaît pas le terrain,
Venu pour lâcher l’frein, ici se faire piner craint,
Si tu laisses filer l’train, c’est la vie qui t’esquinte ! (El Matador ! Original Bombattak ! Marseille !)

Moi j’suis qu’un p’tit vandale et j’roule en peau d’pêche et en oinj,
Trouve-moi une hôtesse et un singe et j’ferais la une de ta presse à scandale !
Appel à centrale à toutes les unités,
Dangereux individu qui froisse le beat en toute impunité,
J’frappe sans les poings de balrog,
Mais le poids plume marque des points,
P’tit j’suis un peu comme ta drogue où tu m’allumes où tu m’éteint,
Moi j’veux d’la tune et puis des tinp’
Et faire carrière dans la chanson,
J’ai empilé les barrières pour pouvoir faire mon ascension,
Mention passable, j’avais un flingue dans mon cartable,
Tension palpable joue pas aux billes sans ton pare-balles,
Enfant d’la salle, j’avais déjà l’esprit étriqué,
P’tite, garce munis toi d’essuie-glace, quand j’te crache mes 4 vérités,
D’un foulard, d’un brise-glace quand je casse des baies vitrées,
En cours j’ai rien appris, sauf les gars qui m’entoure sont mon seul carré VIP,
Nature infecte, une signature, un flow impec,
Toi, tu serais même pas signé si t’étais le dos d’un chèque,
Ok j’suis ce drôle d’insecte qui fume, tise et cours les bars à pute,
Les rappeurs tombent de haut, m’écoute avec un parachute,

C’est Jamal, Gringe avec Brasco, et Matador, c’est Original Bombattak, DJ Dimé

 
 


Facebook