Paroles officielles de la chanson «Zoom» : Passi

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Zoom"

ZSors de l'œuf goûte donc au goût du goudron
Goûte à pleine dents aux rêves à coup de ronds
Etre le coq, le gourdin qui cartonne les bonnes poules
Des chevaux sous le capot, belle peule et bain de foule
Cartier, foufoune, on fout les fouines à l'écart
C'est une brousse, un cartoon car ta la gueule du " toon "
Ici on se bat, y a tous les squales en alerte
On se bouffe, on se bat, entre hyènes et chiennes en haleines
C'est pas parce que tu es Orang-outang que tu ne tombes pas de l'arbre
Sous le halo de la lune l'homme est un loup dans l'âme
On va cibler Tarzan et baffer Moogly
Y a des oiseaux sauvages et sans hitchcock, l'unité oubliée
Même un poisson peut mourir de soif dans cet Abysse
Même dès l'aube on se tabasse et le Talion s'établit
C'est un monde de moutons, regarde ! ça rit et ça boit
Laisse les danser Laïd ou Tabaski viendra

REFRAIN :
Zoom : entre les lianes de l'écosystème les plus redoutables sont caméléons
Zoom : entre les lignes de ce système y a pas la même justice pour Kamel et Léon
Zoom .............

J'ai effectué une partie du safari de ma vie
Ou la campagne est la savane, les cités urbaines la jungle
Grandi sous pression dans les villes champignons
Dans des cages de poulailler en me complaignant
Ah la troupe, les animosités du quartier
La nuit les périPassi et la sûreté du terrier
Etre à la traîne, s'accorder avec croc et gosier
Prendre une peine c'était commun, fallait pas s'égosiller
Déjà jeune fauve affamé, j'lachais pas le morceau
Fallait de la fraîche en, saison sèche, y avait de la casse dans le zoo
La colombe devenait plus sombre que le renard et le corbeau
Histoires et fables faites d'estomac comme tombeau
Mais je suis cette jeune panthère qui veut voir grandir ses petits
Féroce pour les miens mon territoire et ma vie
Dans cette brousse de macadam, l'amour, la mort est en sursis

REFRAIN

Dans ce débat la règle c'est : faut pas on t'épingle
Y a des chauds, les baltringues et le plus fort se distingue
Pourtant la nuit tous les chats sont gris
Le vice à l'affût même le chauve te sourit
30 millions d'ennemis, les mammifères sévissent
Les Hiboux sont vigilants, on esquive la police
Mais dans nos " Robins des bois " face aux shérifs dans Sherwood
" Bang, bang " ça peut tourner genre sale film d'hollywood
Dans la meute on se serre les coudes on combat tout jeune
Les liens entre groupes sur l'asphalte le macadam et la jungle
Et si aujourd'hui un corbeau tient dans son bec un fromage
Y a pas à chier faudra le lyncher pour qu'il puisse lâcher
On se bat on se met des bananes, c'est le désordre
Et le singe au sommet chie sur la tête des autres
Parfois dans ce milieu sauvage les rois peuvent être déchus
Maintenant tu sais pourquoi King-Kong a la peau lisse au cul

REFRAIN *2

Histoires naturelles
L'arbre dans l'eau ne devient jamais crocodile
Double S
Odyssée
3ème opus

 
 


Facebook