Paroles officielles de la chanson «Je Suis Un Monstre De Perversite» :

Compositeurs : Yves Gilbert
Auteurs : Boris Vian
Éditeurs : Editions Majestic Jacques Canetti
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Je Suis Un Monstre De Perversite"

Y en a qui collectionnent
Les scarabées
Y en a qui affectionnent
Les macchabées
Il y a des gens qu'ont la passion
Des orthoptères, des ascensions
Des vieill' caf'tières, des pipes en terre, des occasions
Y en a qui collectionnent
Les assiettes bleues
Y en a qui se passionnent
Pour le vin vieux
Tous ces gens cherchent sans arrêt
L'idéal qui les satisfait
Mais moi le seul truc qui me plaît
Voilà c'que c'est

J'suis un monstre de perversité
J'suis l'contraire d'une soeur de charité
J'remplis des malles
De coeurs de mâles
Je m'en régale
Avec avidité
J'suis l'tombeau des passions déchaînées
Ma seul' joie, c'est d'voir les coeurs saigner
J'arrach' les âmes pour en faire des beignets
J'suis un monstre de perversité...
(Parlé... :) mais vous n'avez encore rien vu

Quand j'imagine un homme (une femme)
Entre mes mains
Babylone ou Sodome (les nuits les plus infâmes)
Ne sont plus rien
J'le déshabille jusqu'aux doigts d'pied
Il ferm' les yeux prêt à s'pâmer
Et j'lui balance un pot d'faïence plein d'eau glacée
J'connais des p'tits maso
Des enfants d'choeur
Qui s'flanquent des coups d'ciseaux
Pour se faire peur
Moi, si jamais on m'condamnait
J'demand'rais une glace au geôlier
Pour voir ma gueule (tête) quand le bourreau m'décapit'rait

J'suis un monstre de perversité.
Et pourtant, j'en tire pas vanité
Tueurs notoires
Tyrans d'histoire
Bandits sans gloire
Peuvent se rhabiller
Tout le jour, j'assassine sans répit
Et j'rédige mes aveux par écrit
J'gagne ma vie dans l'roman policier
J'suis un monstre de perversité

 
 


Facebook