Paroles officielles de la chanson «Les Corbeaux» : Raphaele L Lannadere

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Les Corbeaux"

J'suis un village
Perdu, paumé,
Qu'même les nuages
Ont oublié,
Pas un orage
Pour l'été,
Pas de voyages
A raconter.
Les voies ferrées
Ont fait naufrage,
Les souv'nirs gais
Sont de passage.
L'automne présage
Des jours mauvais.
O le bel âge
S'en est allé…

Pourtant là-haut,
D'ma citadelle,
J'entends l'écho
Des ménestrels.
Y'a qu'les corbeaux qui se rappellent
Y'a qu'les corbeaux qui se rappellent

Dans l'ombre bleue
De mes sapins,
Le p'tit matin
Fait ce qu'il peut.
Mais c'est trop peu,
L'hiver revient,
Comme un aveu,
Comme un refrain.
V'là les adieux
Sur le chemin,
Le vent brumeux
Tourne au crachin,
Même les cieux
Ont l'air chagrin,
D'ailleurs s'il pleut,
C'est pas pour rien…

Pourtant là-haut,
Dans mes tourelles,
Dansent encore
Les damoiselles.
Y'a qu'les corbeaux qui se rappellent
Y'a qu'les corbeaux qui se rappellent

Sous l'aile nord
De mon donjon,
Le temps s'endort,
Il fait si bon,
Dans les blés d'or
Et les chardons,
Les vagabonds
Rêvent sans remords.
Pourtant l'aurore
A des façons
D'enfant de choeur
Qui d'mande pardon.
Malheur du sort,
Maudite saison,
C'est qu'nos garçons,
Nos filles s'en vont.

Pourtant là-haut,
Dans ma chapelle,
Dieu chante encore,
Je sais qu'il veille.
Y'a pas qu'les corbeaux qui se rappellent
Y'a pas qu'es corbeaux, je me rappelle.

 
 


Facebook