Paroles officielles de la chanson «Honte A Qui Peut Chanter» : Georges Brassens

Compositeurs : Georges Brassens
Auteurs : Georges Brassens
Chanteurs : Georges Brassens
Éditeurs : Universal Music Publishing
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Honte A Qui Peut Chanter"

En mil neuf cent trent’sept que faisiez-vous mon cher ?
J’avais la fleur de l’âge et la tête légère,
Et l’Espagne flambait dans un grand feu grégeois.
Je chantais et j’étais pas le seul « Y’a d’la joie ».
(au refrain)
REFRAIN :
Honte à cet effronté qui peut chanter pendant
Que Rome brûle, ell’ brûl’ tout l’temps…
Honte à qui malgré tout fredonne des chansons
A Gavroche, à Mimi Pinson.
Et dans l’année quarante mon cher que faisiez-vous ?
Les Teutons forçaient la frontière, et comme un fou,
Et comm’ tout un chacun, vers le sud, je fonçais.
En chantant « Tout ça, ça fait d’excellents Français ».
(au refrain)
A l’heure de Pétain, à l’heure de Laval,
Que faisiez-vous mon cher en plein dans la rafale ?
Je chantais, et les autres ne s’en privaient pas,
«Bel Ami», «Seul ce soir», «J’ai pleuré sur tes pas».
(au refrain)
Mon cher, un peu plus tard, que faisait votre glotte
Quand en Asie ça tombait comme à Gravelotte ?
Je chantais, il me semble, ainsi que tout un tas
De gens, “Le déserteur”, “les croix”, “ Quand un soldat”.
(au refrain)
Que faisiez-vous mon cher au temps de l’Algérie,
Quand Brel était vivant qu’il habitait Paris ?
Je chantais, quoique désolé par ces combats,
“La valse à mille temps” et “Ne me quitte pas”.
(au refrain)
Le feu de la ville éternelle est éternel.
Si Dieu veut l’incendie il veut les ritournelles.
A qui fera-t-on croir’ que le bon populo,
Quand il chante quand même, est un parfait salaud ?
(au refrain)

 
 


Facebook