Paroles officielles de la chanson «Tu Pardonneras» : Rohff

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Tu Pardonneras"

Je paie le prix de c’que je suis
Enterré dans mes écrits toujours vivant
Tend l’oreille et perçois mon cri
Douloureusement je ris
Tristement je brille
Car j’ai besoin d’me perdre quelque part où je revis
Comment fuir sa destinée
Dans le refus d’s’y résigner
Assumer, le coeur assassiné, mal aimé
Entre une famille décimée
Un fils, que la rancoeur passionnelle met à distance
Pour faire payer
Je ne t’ai pas oublié
Le temps n’est pas notre adversaire
Même quand ta mère décroche pas
Le jour de ton anniversaire
J’ai fais taire ma fierté, te lègue ma dignité
Papa est passé par là, quoi qu’on dise
Comme moi tu pardonneras

Refrain
Tu pardonneras,
Tu pardonneras l’orgueil, les coup bas
Tu pardonneras la jalousie près de toi
Le temps saura faire le premier pas
Le coeur serré, tu pardonneras
Tu pardonneras l’amour loin de toi
Tu pardonneras même si tu n’oublies pas
Plus amer sont les larmes qui ne coulent pas
Le coeur serré tu pardonneras

J’ai pas toujours été un modèle exemplaire
La vie était dure avec moi comme je l’ai été
Envers mes petits frères
Mon cadet mla fait payé cher,
M’expédiant derrière les barreaux de fer
Avec le sourire fier
J’étais maladroit pourtant je voulais bien faire
Pour me rattraper, mais la roue à tournée à l’envers
Une triste affaire, que la juge n’a pas voulu guérir
Après ces années rancunières, frère,
Je suis prêt à t’accueillir
Faut plus que la peur te freine
Le temps a blaser ma haine
Depuis ces promenades pluvieuses
À caillasser les rats de Fresnes
On garde le même sang mieux qu’un secret
Dans nos veines sacrées, j’ai prié pour nous
Sans que tu m’ai vu dans la même mosquée
J'te pardonne mon frère

Au refrain

Stop les reproches, sommes-nous pas des proches
Il est tant d’ravaler c’qu’on a en travers d’la gorge
Faut que les égoïstes ouvrent leurs portes
Pour que Dieu leur accorde miséricorde
La douleur m’escorte, ma colère s’emporte
Absence de père, j’réalise combien ma mère est forte
Trois enfants à 20 ans sans le temps de grandir
Renvoyé de l'école
Orienté par la rue je l'ai fait souffrir
Et le pire, c’est qu’on l’étouffe chacun de son côté
Quand elle perd son souffle, j’ai un point de côté
On a le regard noir, profonde est notre histoire
La seule à m’enlacer dans ses bras au parloir
J’veux savourer la gloire
Bling-bling, villa, piscine
Ma vie n’aura jamais le goût de sa cuisine
Dur pour une femme
D’élever des hommes
Le paradis est sous ses pieds
Qu’elle nous pardonne

Au refrain

 
 


Facebook