Paroles officielles de la chanson «La Violence» : Rohff

Compositeurs : Moore,tood
Chanteurs : Rohff
Auteurs : Housni Mkouboi
Éditeurs : Lt Moe Publishing, Emi Music Publishing France
Albums :

Paroles officielles de la chanson "La Violence"

Ma musique, le 9.4, la violence, la violence
C’est direct, la violence, c’est pour les nerveux,
La violence, les nerveux, la violence
La pitié est en grève
Crève comme au Jihad
J’t’avais prèv’ dans la tête t’as même pas le temps de cha’hed
R.O.H.2.F dans la place
J’ai des barres à GDF tellement j’gaze
La punchline du siècle à chaque phrase
C’est la rime qui fait déborder la phase
Plus je rappe plus ils chlinguent
Mes femmes deviennent des!?
Mes flows des cailloux de cracks
J’suis en concert à Stalingrad
J’débotte dans les tunnels, sors à Porte Maillot
La colombe dans du pain de mie avec un peu de mayo
C’est la guerre, j’met en application l’écriture
Sorti du 9.4, y’a du cas soc’ dans la nature
L’bouge et péte en silence
?
?
Elle attend pas l’hosto et finie dans l’ambulance
J’suis le soleil eux la terre entre nous v’la la distance
J’suis trop loin, irrattrapable comme une balle qui s’élance

REFRAIN (x2)
Ils jouent pas trop mon son dans leur émission spé
Parce que R.O.H.2.F c’est trop sans respect
Passe moi le micro que j’leur mette une rafale dans leur mère
Mes rimes perdues c’est pour tes putes et tes supporters

J’suis carré entre le milliardaire et le six seven
Vitres teintées, gros son, suspens comme dans le film Seven
Les bonnes meufs chauffent ma benz' les jaloux s’ouvrent les veines
Elles veulent l’apparence de la violence à un autre level
J’connais les deurs-vi ils vont pas me fouiller
Ils se mettent d’la graisse à !? tellement exposés à se faire douiller
J’attire la clientèle des halls à leur soirée pourrie
Les banlieusards ont la braguette ouverte autour de Paris
J’passe au détecteur comme un glock
J’fais pas la star !? dans les clubs, qui joue les chauds
Et tiens plus debout à six o' clock
Fuck les black qui s’lâchent sur de la house, vous m’faites marrer
Du MDMA dans ton verre !? boivent dans le Marais
La violence ne danse pas, ne l’ambiance pas
Elle a le regard froid, l’air absent,
Mais comme son gun elle ne pense pas
Mon cerveau n’a pas un mot à dire
Même moi j’ai peur de moi, j’aimerais me fuir avant de partir
J’ai la tête et les couilles pleines
Envie de me soulager des embrouilles qui trainent
À cause du taf, des bras cassés qui me freinent
La violence est dans les gênes, elle est héréditaire
Si j’te fume c’est l’arrière grand-père le commanditaire

REFRAIN (x2)

Hérité ou en fiction
On est tous accro de la violence
On prendra le temps de réfléchir pendant la minute de silence
J’m’en bas les couilles c’que t’en penses, seul Dieu me jugera
La perpet' me guette c’est pas mon fan qui la purgera
Pas le temps de zigzaguer, on est des murs
?
On repose pas sur nos acquis
Toujours aux aguets
P’tit, tu t’es fait engrainé
T’as pris parti, t’as rien à gagner
La chevrotine comme garantie
J’m’en bas les douilles des version d’une mise à l’amende toute naze
Un penalty dans ta face, que voulais-tu qu’ils fassent
Un brolik ne ment pas
J’ai éteint le feu de l’action
J’reporte ma détention, mon album sort sous caution
Jusqu’à la mort jusqu’à l’incarcération
Pour celles qui kiffent le hardcore et les accélérations
Banlieue sud, vaillant comme le commandant Massoud
La violence peut te dissoudre et te fait disparaître à la soute

REFRAIN (x2)

 
 


Facebook