Paroles officielles de la chanson «J'roule» :

Albums :

Paroles officielles de la chanson "J'roule"

J’voulais cherche ma p'tite faille
J’me met la gouache avec mon game
J’éclaire la vie avec mes pleins phares
Récolte les galères que je sème

Le rêve américain c’est
Posséder, avoir les poches pleines
Avoir du biff et des tasses
Sur la banquette arrière du Cayenne
Passer en boucle sur toutes les chaînes
Sortir de son quartier
Briser les chaînes qui nous retiennent
Le rap c’est ma vie, quelle est la tienne!?
J’ai tout donné mais pas assez reçu
Aujourd’hui mature
Le rap a craché dans ma facture
Sur les chemins de la gloire, j’ai croisé Jalousie
Qui m’a crevé un pneu, mais reuf
Dans l’coffre, j’en avais un tout neuf
Et j’ai continué ma route
Comme si de rien n’était
Comme les gros au square
En été vivaient de rien
Car j’avais décidé de rouler en faisant de slaloms
Comme un sale môme
Ou comme un flic qui décide de faire son argent salement
On est grillés, comme des tâches sur un dalmatien
Et pour se soigner, on va voir le dealer, et non le pharmacien
Le bras à la fenêtre, la main sur le volant
J’roule vers un monde meilleur
J’veux pas rester ici, ça pue la sueur
J’ai fais des fautes
Et j’ai la côte quand je nie
Quand les portes de la prison s’ouvrent
Et que ma bouche reste close
C’est le 78 sur scène et l’public a sa dose
Y’a pas que dans le RER que les bombes explosent
J’roule toute la nuit jusqu’à tomber en panne d’essence
La vie m’a apprit la méfiance à l’égard de la confiance
En panne de fuel comme les reufs en manque de fioles
Comme les meufs en manque d’argent se mettent à vendre leur pot d’échappement
J’roule

Maintenant, j'taffe dur sors de la pénombre
J’roule ma voix sur toutes les ondes
Sors du square, vas voir le monde
Maintenant, j'taffe dur sors de la pénombre
J’roule ma voix sur toutes les ondes
Sors du square, vas voir le monde

Comment aider mes frères pauvres si j’suis l’un d’entre eux
Si mes pompes sont trouées et que mon ventre sonne creux
Toujours embouteillé, ouais, comme les frères accros à la bouteille
Toujours en chien d’la tête aux orteils
Y’a qu’le fric qui compte dans leurs yeux
Je vois des eubs avec 2 traits suivi d’un «!barres-toi!sale te-tré!!!»
En écoutant ce son on fera semblant de ne pas être visé
Ah bon!?! comme si l’argent nous avait pas divisés
On roule tous pour nos gueules, nos intérêts
La nuit j’enregistre cet album et le jour j’pointe à l’interim
Et puis j’cherche mes rimes
Ce son qu’les vrais écoutent en boucle
J’essaie d’joindre les deux bouts
Dur de rester debout
Gagner des barres ce n’était pas convenu au départ
J’ai fais mes crocs dans l’underground
Dans les coins sombres et trop noir
Sur les chemins d’la vie, des gens m’ont menotté
Mes pensées monotones, on te traque pour un 25
On te laisse dehors pour des tonnes
Restes sur ta ville et paies ta part
Mon flow, putain c’est tout c’que j’ai
Arrêtes de te balader dans mon enclos
Mon rap s’est vendu sous l’manteau
Avant d’atterrir dans tes bacs
J’vends pas des disques avec ma bouche moi
Mec, ça n’a pas de sens
J’ai appris la patience avec mon pote pas d’chance
Pas de respect pour les balances
J’roule et j’m’écroule quand je réalise que je vis dans une grande prison
Et qu’ma plaque pourrait être mon numéro d’écrou

Maintenant, j'taffe dur sors de la pénombre
J’roule ma voix sur toutes les ondes
Sors du square, vas voir le monde
Maintenant, j'taffe dur sors de la pénombre
J’roule ma voix sur toutes les ondes
Sors du square, vas voir le monde

J’voulais cherche ma p'tite faille
J’me met la gouache avec mon game
J’éclaire la vie avec mes pleins phares
Récolte les galères que je sème
J’voulais cherche ma p'tite faille
J’me met la gouache avec mon game
J’éclaire la vie avec mes pleins phares
Récolte les galères que je sème

Mes erreurs sont tellement loin
Pour ma vie, mes lendemains
Mon raz l'bol est tellement plein
Que j'vais faner, que j'vais caner
Mes erreurs sont tellement loin
Pour ma vie, mes lendemains
Elles me suivent à la trace comme un chien
Elles veulent me freiner, me rattraper

 
 


Facebook