Paroles officielles de la chanson «Queenstone» : Frero Delavega

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Queenstone"

Tout a commencé par une feuille à rouler je crois,
Seuls allongés dans les feuilles
Tu t’es roulée sur moi.
Juste le temps d’un p'tit refrain
Et ta voix pour me bercer,
On a roulé jusqu’au matin,
Moi j'rêvais même éveillé.
Avec tes petits yeux verts de malice parfois
Moi j’ai fini loin dans les airs
Pour toi bien plus d’une fois
Je me suis retrouvé par terre,
Sur le cul tu m’as laissé !
La tête et le cœur à l’envers
Tu m’as comme qui dirait séché
Avec toi le qu’en dira-t-on grandira
Lors de nos premiers émois,
Je me roule avec toi que dira-t-on
Si moi je meurs de toi ?
Si dans ta bouche je me consume,
Dans tes mains je ne crains plus rien
Partons loin, loin dans les dunes,
Là-bas je m’y retrouverais bien,
Avant que ma tête ne s’enfume,
Sous tes airs de midinette,
On partira jusqu’à la Lune
Toi et moi demain peut-être.
Avec toi le qu’en dira-t-on grandira
Lors de nos premiers émois,
Je me roule avec toi que dira-t-on
Si moi je meurs de toi ?
Sous mon nez ma récompense,
Mon cœur, mon âme en plume.
Toutes ces heures d’accoutumance,
Me mèneras-tu jusqu’à la Lune
Dans ma bouche notre romance,
Des pieds aux poings liés
Toi mon leurre sous tes avances
Me laisseras-tu comme un damné ?
Avec toi le qu’en dira-t-on grandira
Lors de nos premiers émois,
Je me roule avec toi que dira-t-on
Si moi je meurs de toi ?

 
 


Facebook