Paroles officielles de la chanson «Rongrakatikatong» : Soviet Suprem

Compositeurs : Thomas Feterman
Chanteurs : Soviet Suprem
Auteurs : Erwan Seguillon
Éditeurs : Wagram Publishing
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Rongrakatikatong"

Ta tantine t’a quitté, t’es tout dégouté;
Tenté de te tuer, de tout oublier, de sauter du toit.
Tu te tortures dans ta tuture, fais le tour de tes tares
Pour savoir qui c’est qui qu’a tord.
Si tu mérites que la tantine se tire avec tes têtards,
Un tantinet têtu, tu voudrais savoir.
Tu veux la teste, la taire, la toaster en tutu,
La retourner, lui faire tâter du tatami.

T’es triste, tu voudrais téter la tétine comme un toutou.
Tout va sauter dans ta tetê, t’es tout ratatiné.
Et le temps te tasse, alors tu tises et tu tâtes
Les tétés d’autres tantines mais la chair est triste.
Et le temps fait tic-tac et personne ne toc;
Tu craques, depuis qu’elle a pris ses clics et ses clacs.
Et le temps fait tic-tac, personne le rattrape;
Le doute trotte dans ta tête et tu tombes dans la trappe.

Tu regrettes le temps d’antan quand t’étais son titan
Tu tétanisais son palpitant; qu’elle était attirée
Par ton statut de matamore aimanté.
Elle était toute à toi et se targuait d’être ton tatou.
Mais tu l’as traité comme une trainée quand tu l’as tapé
Alors, va pas t’étonner si elle s’est tirée.
C’est toi qui l’as tantôt retourné comme une tarte tatin
T’es qu’un crétin, tu l’as bien mérité, tu t’es mal comporté.

Et le retour du bâton que tu te prends dans la tetê
N’est que le total de ton comportement d’entêté.
Tu fais le tout dépité, tu veux te décapiter
Mais tu ne fais même pas pitié tellement
T’as été un malotru.
Tu fais le teckel, le toutou patenté mais c’est trop tard :
T’es muté, elle a tatoué dans sa tetê, la tartine testotéronée
De titan trépané, tout excité, prêt à tuer
Quand t’as tenté de la Bertrand Cantater.

Rong, qui c’est qui qu’a tord ?
T’es tout dépité,
Depuis que ta tantine t’a quitté,
Tu veux te buter.
Rong, qui c’est qui qu’a tord
C’est toi l’dépité
Mais comme le dit ton tonton

Prends garde au retour du bâton.

 
 


Facebook