Paroles officielles de la chanson «Laisse Pas Trainer Ton Fils» : Nordine Bahri

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Laisse Pas Trainer Ton Fils"

J'perds pas mes couilles, je m'accroche à c'que j'ai
On s'les gèle ici, la hass n'est pas c'que j'aime
J'préfère mourir que d'repasser par la fouille
Je n'attends pas qu'il pleuve pour être frappé par la foudre
Visages de nos mères assombris
Plus personne ne dort, tout l'monde ne pense qu'à son bif
Bidonvilles malsains, j'ai des potes assassins
Un jour tu vis, un jour tu meurs, y'a rien d'plus simple
Tristesse dans nos cœurs comme un jour de décès
Deux mecs sur une bécane pour t’effacer, c'est comme ça que la rue procède
Chacun son lot de péchés, oui j'ai des larmes à sécher
J'ai déjà payé très cher, plus personne peut m'empêcher
Putain de drame au milieu du secteur
J'rêve d'un Harlem Shake au G-àv', pour frapper l'inspecteur
Les rumeurs disent que c'est l'autre qu'a fumé tre-l'au
À Baltimore ce ghetto m'fait peur comme Chris Partlow
S'immoler par le feu me révolte
Abysse de ma folie, suspendu à une clé d'sol
Où sont les clefs du succès ? Les clefs du yacht ? Les clefs du jet privé
Caresses de la trahison sur mon dos griffé
Vise la lune, pas la schneck d'une vieille pute
J'aime la paix, parce que la guerre détruit même les lieux de culte
Laisse pas traîner ta fille, pas traîner ton fils
C'est au pays des merveilles que j'ai appris le vice

Ne laisse pas traîner ton fils
Si tu veux pas qu'il glisse
Ne laisse pas traîner ton fils
Si tu veux pas qu'il glisse

Eh ! Laisse pas traîner ton fils, si tu veux pas qu'il glisse
Qu'il te ramène du vice et d'la coke dans son jean Levi's
Là où les Stups sévissent, ça peut aller très vite
Garde un œil sur ta fille si tu veux pas qu'ça devienne une pute de service
Écoute pas ces rappeurs, wallah rien qu'ils t'mythonnent
Hachek, plus rien n'm'étonne
Ils vendent pas un gramme, ils en font des tonnes
Laisse pas traîner ton fiston, dehors ça tire pour de vrai
2013 le dicton, c'est ; "Plus d'remords, plus d'regrets"
Plus d'respect pour personne, ça tire à balles réelles chez ta daronne
Qui venait d'faire la salât, pendant des semaines elle perd la parole
La rue, c'est plus c'que c'était, ils ont rasé les blocs d'ma cité
Wallah laradim depuis l'époque, maintenant c'est plus que pété
Parle aux vrais anciens d'ton quartier, ils t'diront qu'y'a plus de pédés
Laisse pas traîner ton fils, il risquerait d'acheter mon CD
Il pourrait faire des dingueries, pour alourdir son CV
Ici on arrive à tomber, quand on est censés s'relever
Laisse pas ta fille devenir une khénée, s'mettre à fumer
Elle va croire qu'il va l'aimer, il va l'allumer et la limer
La laisser avec un gosse dans les bras, une maladie entre les jambes
À pleurer seule sous ses draps, elle aura perdu ses chances
Poto Mézinho laisse pas traîner ton p'tit frérot
Devient pas trop son poto, tu deviendras son héros
Parle-nous pas d'la confiance, c'est la méfiance qui traduit
Dans nos coins, la violence est moins chère que gratuite

Ne laisse pas traîner ton fils
Si tu veux pas qu'il glisse
Ne laisse pas traîner ton fils
Si tu veux pas qu'il glisse

Eh, les p'tits frères
J'te vois, j'te vois, j'te vois
Dans la cité, tu galères, tu vois des grands qui t'mentent, t'y crois
Tu vas finir au placard, tu vas tourner, tu vas ressortir, tu vas retourner
Jusqu'à c'que tu sois fatigué
Et qu'tu t'aperçoives qu't'as baisé ta vie, frérot
Les mathu' sur la table
Les grosses putes sur Facebook, Instagram et tout l'tralala
C'est pas là-bas que tu vas trouver la solution, mon frère
Pense à ta famille, pense à tes poches
À fuir la misère de la meilleure manière que tu puisses
Soldats du bitume : on est, et on restera
El Generale, chico...

 
 


Facebook