Paroles officielles de la chanson «Prends Soin De Nous» : Maxence Sproule

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Prends Soin De Nous"

Un hommage à toutes les familles en deuil ;
Pour nos pères, décédés,
Pour nos familles brisées,
Noyés dans la souffrance,
Ma vie désormais sans toi papa n’a plus de sens

Ce fut le jour le plus horrible de ma vie, ou tout s'écroula autour de moi, j'étais mal,
Allongé sur le sol, papa, qu'est ce que tu as, réveilles-toi, t'avais mal, j'avais peur
Mes yeux pour pleurer, mes mains pour réanimer ton cœur, j'voulais pas t'laisser partir,
Je criais comme j’avais mal, j'm’efforçais de me dire que c’est fini, à ce moment la tout m'était égal,
J'avais envie d'mourir j'étais comme trahit
Boule au ventre comme si c'était normal, j’voulais fuir le malheur j'avais plus goût à la vie,
J’me sentais faible abandonné par mon créateur,
Immobile, comme si c'était un cauchemar, le temps file et j'y croyais pas une seule seconde,
Le bruit des girofards, des hommes vêtus de noir, qui montaient un brancard
Hélas, ce fut trop tard, son âme c'était déjà envolé, vers les cieux,
J’crains le pire j'suis victime, de mon cœur plomber
Si tu savais comme j’déprime, j'ai l’impression d’crever,
J’prend même pas conscience que mon ptit papa s'en va loin de moi, papa

Papa t’es parti loin de nous, mais de ton ciel prends soin de nous,
La mort t’a éloigné de nous, mais de ton ciel prends soin de nous, prends soin de nous, de nous, prends soin de nous

Tétais mon père, mon papa mieux qu’un frère,
Toi tétais la pour moi, t’aurais même pu donner ta chair
T’inquiètes pas on s’reverra, au paradis ou en enfer,
Tous ces souvenirs avec toi, j’en suis fier,
Si tu savais comme j'suis mal,
T'as brisé mon cœur de pierre,
t'étais mon oxygène, envole toi parmi les anges,
Papa je t'aime un hommage que je n’ saurai faire taire,
Ta mort ma bouleversé et je n’ai rien pu faire
j’ai changé si tu savais,
Tout c’est passé si vite,
Papa l’homme de maman,
Sur ce son je crash mes tripes
Tu nous manques énormément,
Sur ma feuille blanche j’pleure des litres
Maintenant que tes plus là, ma vie est dérisoire
Jeune adolescent, qui souffre tous les soirs, t'avais la joie de vivre t'es parti sans nous dire au revoir
Révolté, intoxiqué, paralysé, j'ai le cerveau incarcéré
Prisonnier de ce miroir
Accablé de désespoir et tous les soirs je refuse d'y croire

Papa t’es parti loin de nous, mais de ton ciel prends soin de nous,
La mort t’a éloigné de nous, mais de ton ciel prends soin de nous, prends soin de nous,
De nous, prends soin de nous

Chaque pas que je faisais tu étais là pour moi,
Pour Me donner le courage que je n’avais pas,
Aujourd’hui t’es plus là sans toi je ne sais pas, papa

Le monde autour de moi sans toi n’existe pas
Tous ces gens si proches de moi ne comprennent pas
Je m’en rends compte m’en veux et trop souvent je craque, papa

Papa t’es parti loin de nous, mais de ton ciel prend soin de nous,
La mort t’a éloigné de nous, mais de ton ciel prends soin de nous, prends soin de nous
De nous, prends soin de nous, de nous, prends soin de nous

 
 


Facebook