Paroles officielles de la chanson «L'homme Blanc» :

Compositeurs : Juliette Noureddine
Auteurs : Christian Eymery
Éditeurs : Les Studios Mademoiselle
Albums :

Paroles officielles de la chanson "L'homme Blanc"

Encore et toujours plus de terres
Encore de nouvelles frontières
N’est-il donc jamais satisfait l’homme blanc

Encore et toujours plus d’espace
(Encore et toujours plus de terres)
Encore plus faim, encore plus soif
(Encore de nouvelles frontières)
Sera-t-il un jour rassasié l’homme blanc

Encore et toujours des traités
(Pourquoi devons-nous les signer )
Pourquoi veut-il tout posséder
(N’est-il donc jamais satisfait )
Pourquoi veut-il tout posséder l’homme blanc

Pas plus que les nuages
Pas plus que l’océan
La rosée du matin
Pas plus que le souffle du vent
Pas plus que les étoiles
L’eau fraîche du torrent
La brume sur la plaine
Pas plus que le soleil couchant
La terre n’appartient pas à l’homme
N’appartient pas à l’homme
La terre n’appartient à personne
A personne

Encore et toujours des promesses
Pourtant sans cesse elles disparaissent
Il ne dit pas la vérité l’homme blanc

Un peu moins d’eau, un peu moins d’air
(Encore et toujours des promesses)
Comme un étau qui se resserre
(Pourtant sans cesse elles disparaissent)
Cherche-t-il à nous étouffer l’homme blanc

C’est ici que nous sommes nés
(Ces terres nous ont été données)
Pourquoi veut-il les posséder
(Pourquoi veut-il tout posséder )
Pourquoi veut-il tout posséder l’homme blanc

Allons-nous rester sans bouger
(Et le laisser nous dépouiller)
C’est à nous de le décider
(C’est à nous de l’en empêcher)
C’est à nous de l’en empêcher l’homme blanc

Pas plus que le souffle du vent
(La terre n’appartient pas à l’homme)
Pas plus que le soleil couchant
(La terre n’appartient pas à l’homme)
La terre n’appartient à personne

 
 


Facebook