Facebook

 

Paroles de la chanson «Night Vision Binoculars» (avec traduction) par Passenger

Wicked Man's Rest
0 0
Chanteurs : Passenger

Paroles et traduction de «Night Vision Binoculars»

Lunettes de vision nocturne

I see you nearly everyday.
Je te vois presque chaque jour.
I see you, but you don’t see me.
Je te vois, mais toi, tu ne me vois pas.
I wish I had something clever to say.
J'aimerais avoir quelque chose d'intelligent à dire
And I wish I had something better I could be.
Et j'aimerais être mieux que je ne le suis.

We touched hands by the coffee machine the other day.
Nos mains se sont touchées devant la machine à café l'autre jour.
I know you’ve forgotten already,
Je sais que tu as déjà oublié
But I’m gonna take that moment to the grave.
Mais j'emmènerai ce moment dans ma tombe,
To the grave, yeah
Dans ma tombe, ouais !

Cos I just wanna walk you home.
Car je veux juste te raccompagner chez toi,
I just wanna walk you home.
Je veux juste te raccompagner chez toi.
Oh, yeah.
Oh, ouais !

I see you nearly every night.
Je te vois presque chaque nuit,
I see you when you’re down in your house.
Je te vois quand tu es chez toi.
With my night vision binoculars
Avec mes lunettes de vision nocturne,
I creep quiet as a mouse.
Je me faufile aussi silencieusement qu'une souris.

And I get jealous when I see you stroking his hair.
Et je suis jaloux quand je te vois caresser ses cheveux
But it’s okay, I tell myself ’cause I know
Mais je me dis que ce n'est pas grave, parce que je sais
It’s only I’m not there.
Que c'est juste parce que je ne suis pas là-bas,
I’m not there.
Je ne suis pas là-bas ...

Cos I just wanna walk you home.
Car je veux juste te raccompagner chez toi,
I just wanna walk you home.
Je veux juste te raccompagner chez toi.
Well I just need some time alone.
Eh bien je veux juste un peu de temps seul,
I just need some time alone.
Je veux juste un peu de temps seul ...

I’m the boy who watches the phone.
Je suis le garçon qui surveille le téléphone.
I’m the boy who eats lunch on his own.
Je suis le garçon qui déjeune tout seul.
I’m the boy with the monotone.
Je suis le garçon lassant.
I’m the boy who still lives at home.
Je suis le garçon qui vit toujours chez ses parents.

I’m the boy with the ironed shirt.
Je suis le garçon avec la chemise repassée.
I’m the boy who watches you work.
Je suis le garçon qui te regarde travailler.
I know where you keep your skirts.
Je sais où tu ranges tes jupes.
I know where your secrets lurk.
Je sais où tes secrets sont cachés.

I’m the boy that’s calling your house.
Je suis le garçon qui appelle chez toi.
I’m the boy that’s freaking you out.
Je suis le garçon qui te fait flipper.
With my thermal flask of tea.
Avec mon thermos rempli de thé :
Up there in your neighbour’s tree.
Là-haut, dans l'arbre de ton voisin.

I’m the boy that’s crossing borders.
Je suis le garçon qui dépasse les limites.
I’m the boy with social disorders.
Je suis le garçon associable.
I’m the boy with restraining orders.
Je suis le garçon avec l'injonction d'éloignement.
I’m the boy, yeah.
Je suis le garçon, ouais !

Cos I just wanna walk you home.
Car je veux juste te raccompagner chez toi,
I just wanna walk you home.
Je veux juste te raccompagner chez toi.
And I know that’s it not right to creep.
Et je sais que ce n'est pas bien de se faufiler
But I just wanna watch you sleep alone.
Mais je veux juste te voir dormir seule.

Cos I just wanna walk you home.
Car je veux juste te raccompagner chez toi,
I just wanna walk you home.
Je veux juste te raccompagner chez toi ...

__________
Cette chanson entraînante met en scène un jeune homme éperdument amoureux d'une jeune fille, qu'il côtoie probablement au travail (référence à la machine à café). Son discours pendant la première partie de la chanson est touchant puisqu'on y voit un garçon follement amoureux mais triste que ses sentiments ne soit pas réciproques.
Plus la chanson avance, plus on s’aperçoit que cette personne n'est pas seulement obnubilée par l'objet de son amour, mais qu'à force d'être rejeté, il en est arrivé à harceler la jeune femme (il appelle chez elle, l'observe ...) jusqu'à ce que, terrorisée, elle obtienne une injonction d'éloignement.

Une fable moderne qui est malheureusement vraie pour certaines personnes, et bien trop fréquente ...

 
Publié par 1325 5 1 le 11 octobre 2015, 21:40.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000