Facebook

 

Paroles de la chanson «Blue Jean» (avec traduction) par David Bowie

Tonight (1984)
1 0
Chanteurs : David Bowie
Albums : Tonight
Voir tous les clips David Bowie

Paroles et traduction de «Blue Jean»

Blue Jean -I just met a girl named Blue Jean
Blue Jean - Je viens de rencontrer une fille appelée Blue Jean

Blue Jean - she got a camouflaged face and no money
Blue Jean - Elle a le visage camouflé et pas d'argent
Remember, they always let you down when you need 'em
Souviens-toi qu'ils te laissent toujours tomber quand tu as besoin d'eux

Oh, Blue Jean - is heaven any sweeter than Blue Jean
Oh Blue Jean - Le paradis peut-il être plus doux que Blue Jean

She got a police bike
Elle a un vélo de police
She got a turned up nose
Elle a un nez retroussé

Sometimes I feel like
Parfois je me sens comme
(Oh, the whole human race)
(Oh la race humaine toute entière)
Jazzin' for Blue Jean
Faisant du jazz pour Blue Jean
(Oh, and when my Blue Jean's blue)
(Oh quand ma Blue Jean est triste)
Blue Jean can send me
Blue Jean peut me relever
(Oh, somebody send me)
(Oh, que quelqu'un me relève)
Somebody send me
Quelqu'un me relève
(Oh, somebody send me)
(Oh quelqu'un me relève)

One day I'm gonna write a poem in a letter
Un jour je vais écrire un poème dans une lettre
One day I'm gonna get that faculty together
Un jour je vais rassembler cette faculté
Remember that everybody has to wait in line
Souviens-toi que tout le monde doit attendre son tour
Blue Jean - look out world, you know I've got mine
Blue Jean - Attention le monde, tu sais que j'ai le mien

She got Latin roots
Elle a des racines latines
She got everything
Elle a tout

Sometimes I feel like
Parfois j'ai envie de
(Oh, the whole human race)
(Oh la race humaine toute entière)
Jazzin' for Blue Jean
Faire du jazz pour Blue Jean
(Oh, and when my Blue Jean's blue)
(Oh quand ma Blue Jean est triste)
Blue Jean can send me
Blue Jean peut me relever
(Oh, somebody send me)
(Oh, que quelqu'un me relève)
Somebody send me
Quelqu'un me relève
(Oh, somebody send me)
(Oh quelqu'un relève)
Somebody, somebody (oh, somebody send me)
Que quelqu'un, quelqu'un (Oh que quelqu'un me relève)
Somebody send me (oh, somebody send me)
Que quelqu'un m'envoie (oh quelqu'un me relève)

___________
Contenu modifié et explications de Billenplum
Blue-Jean est un titre de David Bowie " à entrées multiples" . C'est comme beaucoup de ses chansons, un collage artistique de nombreuses références.
Le personnage de Blue Jean nous renvoie à deux anciennes figures des textes de Bowie: Janine et Jean Genie, cette dernière n'étant pas sans rappeler la Fille du Père Noël de Jacques Dutronc.
Somebody send me est directement inspiré de You Send Me qui est la face B de l'éternel Summertime de Sam Cooke.
Musicalement aussi, les références sont multiples.
"Blue Jean n'est pas une chanson très intellectuelle, a dit Bowie en riant, c'est plutôt un truc pour attraper les filles."
Et les charts ! Bowie ne s'en cache pas, cette petite chanson est faite pour passer en radio et à la télé (qui est entrée dans l'ère des clips), pour prendre la suite de Let's Dance et faire un tube qui rapporte de l'argent et le maintienne sur le devant de la scène musicale. Blue Jean can send me ... to the top of the pops pourrait-on ajouter. Le texte de cette chanson au visage masqué expose, non sans une bonne dose d'humour, cet objectif:
Après avoir manqué la vague psychédélique des années 60, traversé les années 70 dans la folie de ses personnages mégalomanes, David Bowie s'est lancé dans les expériences musicales de sa période allemande qui n'ont pas été, à l'époque, couronnées de succès. Financièrement Bowie est à sec et oublié du public. Les années 80 seront celles où il revient à une musique plus abordable et commerciale, afin de reconquérir un nouveau public et assurer la suite de sa carrière. Alors Let's dance, Blue Jean.

 
Publié par 155815 7 5 5 le 18 janvier 2016, 10:15.
 

Vos commentaires

Billenplum Il y a 10 mois à 17:05
6516 7 3 1 Billenplum Il y a une autre vidéo officielle de ce titre, inoubliable, où Bowie chante Blue Jean costumé en Alladin ( référence à Alladin Sane sans aucun doute ) avec ce maquillage d'ombre et de lumière qui évoque le texte de Jean Genie. Cette vidéo très évocatrice est remplie de sens pour qui connait Bowie, notamment le moment où il retire son turban (le pansement du fou que celui qui a retrouvé la raison peut maintenant ôter ?) ou celui où il tend dans ses mains les toiles d'araignées poussiéreuses du passé, Filets ? Pièges ? Pour qui ? En tous cas, c'est lui qui les a en main. Contrairement à l'autre lui-même, le vrai David Jones avec son pansement sur le nez ( trace d'anciens cassages de gueule ?) , qui ne parvient pas à faire péter le champagne et n'impressionne personne, tout le monde étant fasciné par le personnage qu'il mime sur scène.
J'aime beaucoup cette vidéo qui est une véritable oeuvre d'art telle que Bowie seul sait en créer.
Caractères restants : 1000