Facebook

 

Paroles de la chanson «Pour Karim, pour Fabien» par Renaud

Renaud
0 0
Chanteurs : Renaud
Albums : Renaud

Paroles de la chanson «Pour Karim, pour Fabien»

Pour Karim pour Fabien
Les détrousseurs de rimes
Défricheurs de quatrains
Sans dictionnaires de frime

Pour ces petits frangins
Déjà bien plus grands qu'moi
Qui m'enterreront demain
Si c'n'est pas fait déjà

J'voudrais offrir ce slam
Un peu ripou, bancal
Rigole pas ma p'tite dame
Sinon j'te slame une mandale

Ça s'ra mon tout premier
J'vous vois v'nir les tapettes
Pourvu qu'ce soit l'dernier
Vous vous dites en cachette!

Pour Fabien pour Karim
Et pour tous vos potos
J'ai torché ces pauvres rimes
Ce matin au bistrot

J'vais vous les balancer
A capella, vaut mieux
J'vais pas vous imposer
En plus ma zik de vieux

Ça s'ra pas un hommage
Plein d'clichés, d'lieux communs
Style "Putain j'ai la rage,
Vous écrivez trop bien"

Comme chuis un poil pudique
Je vais pas vous sucer,
Surtout pas en public,
On n'est pas chez Cauet...

Pour Karim pour Fabien
Qui parfois me citez
Au milieu d'quelques uns
Dont vous vous prétendez

Un p'tit peu les enfants
Ou voir les héritiers
J'voulais vous r'tourner l'compliment
De manière détournée

J'vais chercher la p'tite bête,
Dans vos slams, dans vos bouches
Même si j'adore vos textes,
J'aime enculer les mouches

Alors j'vous dirai que,
Malgré tout l'amour
Que j' ai pour vos couplets,
Ça manque un peu d'humour

Et malgré toute la passion
Que m'inspire votre vécu,
Ça manque un peu de nichons,
Ça manque un p'tit peu d'cul..!

Pour Fabien Pour Karim,
Porte-voix des cités
Quand j'analyse vos rimes,
J'me dis un peu "fais chier!"

Z'avez pas d'autres mots,
Qu'"périphérique" ou "keufs"
Pour décrire vos ghettos,
Parlez moi de vos meufs!

Au lieu de vous répandre
Sur des banlieues d'embrouille
Dîtes moi si vos femmes bandent
Quand elles pensent à vos couilles!

Plutôt qu'poétiser,
"Fraternité, marmots",
Dîtes-nous quand vous niquez,
Si elles crient "Renaud!!"

Pour Karim pour Fabien,
Qui ont qu'le mot "police"
A longueur de quatrain
Quand j 'attends "clitoris"

Qui disent "93"
Pour parler d'leur pays
Quand j'attends: "hé, ça baise
Comme des Dieux à Saint D'nis! "

Vous parlez de la lutte
Pour des vies moins tragiques
Mais jamais des turluttes
Derrière la basilique...

Des gamins qu'ont la frite,
D'leurs exploits, D'leurs envies
Mais jamais des coups d'bites
Dont ils sont tous sortis!

Pour Fabien, pour Karim,
Quand l'premier rime en "sein"
Et le second en "pine"
Je vais conclure enfin

Sans rajouter d'couplets,
Sans l'hymne à la sodo
Sans les culs à bouffer
Qui manquent à vos brûlots

J'termine mon poème,
Mon slam un peu vulgos
Plein de mouille et de sperme
Qui n'choquera qu'les craignos

J'vous autorise quand même,
Si vous m'trouvez trop nul
Quand j'vous dis "Je vous aime",
A m'répondre "On t'encule"

 
Publié par 9054 6 3 2 le 9 avril 2016, 21:35.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000