Facebook

 

Paroles de la chanson «Otro Día Más» (avec traduction) par Alex Ubago

Fantasía O Realidad (2004)
0 0
Chanteurs : Alex Ubago

Paroles et traduction de «Otro Día Más»

Otro Día Más (Un Autre Jour En Plus)

Son ya más de las seis cuando llega el despertar,
Il est déjà plus de 6 heures quand arrive le réveil,
Lleva hoy el mismo jersey, aunque algún llanto de más
Elle porte aujourd'hui le même pull-over, bien que quelques pleurs de plus

Tras limpiar un poco el polvo que ha quedado en el hogar,
Après avoir lavé un peu la poussière qui est restée dans le foyer,
Limpia un poco su fracaso, y sus ganas de llorar
Elle lave un peu son échec, et ses envies de pleurer
Para ver como despierta tan alegre su pequeña :
Pour voir comment se réveille si joyeuse sa petite :
“si supieras, vida mía, el día que nos espera”
“si tu savais, ma vie, le jour qui nous attend”

[Estribillo]
[Refrain]
Y en su realidad verá crecer la ciudad,
Et dans sa réalité elle verra grandir la ville,
Y sus gentes en sus mundos irán y vendrán,
Et ses gens dans leurs mondes iront et viendront,
Mientras ella, en su papel, seguirá viendo pasar
Pendant qu'elle, dans son rôle, elle continuera de voir passer
Otro día menos en su vida, otro día más
Un autre jour en moins dans sa vie, un autre jour en plus
Otro día más.
Un autre jour en plus.

Fue el dolor quien le dio los consejos para amar,
Ce fût la douleur qui lui donna les conseils pour aimer,
A mirar el corazón, y jamás mirar a tras
Regarder le coeur, et jamais regarder derrière

Pero a veces la injusticia se hace con todo el control,
Mais parfois l'injustice se fait avec tout le contrôle,
Y en la esquina del “Pokhara” puedo vernos a los dos
Et dans le coin de la “Pokhara” je peux nous voir à deux

Yo bromeo con mi gente : “esta tarde pago yo”,
Moi je blague avec les gens : “Cet après midi c'est moi qui paye”,
Mientras ella ve que algo va muriendo en su interior
Pendant qu'elle voit que quelque chose se meure à l'intérieur d'elle

[Estribillo X 2]
[Refrain X 2]

 
Publié par 9794 6 3 3 le 6 octobre 2004, 19:53.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000