Facebook

 

Paroles de la chanson «Goodbye Alice In Wonderland» (avec traduction) par Jewel

Goodbye Alice In Wonderland (2006)
0 0
Chanteurs : Jewel
Voir tous les clips Jewel

Paroles et traduction de «Goodbye Alice In Wonderland»

Goodbye Alice In Wonderland ()

"Goodbye Alice in Wonderland" est la chanson la plus autobiographique de Jewel, dans son dernier album (qui porte d'ailleurs le nom de la chanson). La traduction du titre est simple : "Au revoir Alice aux pays des merveilles". Nous pouvons donc nous attendre à entendre des confessions de la part de Jewel.

En effet, dans le 1er couplet, nous avons tout d'abord la situation d'énonciation : "it's 4 in the afternoon / I'm on a flight leaving LA / trying to figure out my life and my youth". D'emblée, le thème directeur s'impose : la remise en question, le flashback du au temps de l'énonciation : Jewel se rappelle. Elle porte aussi un jugement sur la célébrité, ce qu'elle a vécu. Elle dit ainsi "fame is filled with spoiled children / we grow fat on fantasy / and I guess that's why I'm leaving / I crave reality". Ici, nous pouvons remarquer deux choses. La première, c'est qu'on peut ressentir une sorte d'amertume : Jewel n'a vécu tout ce temps que dans les strass et dans les paillettes. La deuxième et c'est là où le titre va être explicite, c'est qu'il y a un énorme besoin de revenir à la réalité.

Dans le refrain, Jewel reprend le titre "Goodbye Alice in Wonderland". Jewel veut quitter ce monde soit disant merveilleux, où, pour reprendre Baudelaire "tout n'est qu'ordre et beauté, luxe calme et volupté" (Invitation au voyage, Les fleurs du mal). Dans ce refrain, la chanteuse oppose aussi deux termes, deux verbes qui sont "dreaming and pretending" (c'est à dire : rêver et faire semblant). Nous en aurant l'explication plus tard...

Le deuxième couplet est déjà plus intime. Jewel avoue qu'elle a pris, à un moment donné, la grosse tête, que cela l'a poussé à faire des choses pas très bonnes. Heureusement, elle est redescendu sur terre lorsque un de ses amants l'a plaquée. Je vous relève la phrase (parce que je la trouve très belle^^) : "you forged my love just like a weapon / you turned it against me like a knife / you broke my last heart string / but you openned up my eyes". Nous pouvons donc voir que Jewel s'est remise de cette épreuve qui l'a rendu plus forte !

Troisième et dernier couplet, nous avons enfin l'explication des verbes opposés "rêver" et "faire semblant". Selon Jewel, "rêver" est une bonne chose qui apporte de nouvelles choses (excusez mais dans la chanson il y a deux fois "thing") et "faire semblant" est une fin en soi qui perpétue un mensonge. En clair, aucun des deux ne vaut vraiment grand chose. Et comme elle conclut à la fin du couplet "life is much better without all theses pretty lies" (la vie est meilleure sans ces mensonges imbéciles).

En conclusion, à travers cette chanson autobiographique, Jewel essaie de tirer des leçons de ses expériences passées, notamment dans sa carrière d'artiste (plus de dix ans déjà). Pour cela, elle passe en revu son vécu professionnel mais aussi sentimental. Mais heureusement, Jewel s'est réveillée et elle a trouvé ce qui lui manquait, c'est à dire : la réalité, les vraies choses de la nature, le concret. "Goodbye Alice in Wonderland" peut aussi être "complétée" par une autre chanson du même album, elle aussi très autobiographique, qui s'appelle "Stephenville TX". Elle raconte son arrivée au Texas et les changements qu'il y a eu avec sa vie d'avant (Jewel est originaire de l'Alaska ! ).

 
Publié par 16367 6 4 4 le 7 juin 2006, 21:51.
 

Vos commentaires

Diana3 Il y a 10 an(s) 7 mois à 10:29
19133 6 4 3 Diana3 Site web Super explication, j'ai vu le clip de la chanson, j'aime bien.
J'ai pas encore écouté l'album par contre.
Je suis une Mouette Il y a 10 an(s) 7 mois à 15:28
16367 6 4 4 Je suis une Mouette Site web Merci :)
Je te conseille l'album, c'est pas le meilleur mais y a des chansons sympas !
Caractères restants : 1000