Facebook

 

Paroles de la chanson «Police» (avec traduction) par Suprême NTM

1993...J'appuie Sur La Gachette (1993)
0 0
Chanteurs : Suprême NTM

Paroles et traduction de «Police»

Police ()

"Police" est la version originale de la chanson plus connue "Nique la Police", remixée avec Cut killer sur un sample du "Sound of Da Police" de KRS One (merci à SpoOn qui m'a communiquée l'information je dois avouer que je ne conaissais pas du tout avant. . ).
Accusant ici sans concessions et dans des termes violents la police d'abuser de son pouvoir, la chanson est déjà incriminée avant même la sortie effective de l'album. Elle sert aussitôt de prétexte aux radios et aux médias pour boycotter le second album du groupe et même le rap en général, alimentant ainsi considérablement l'argumentation des détracteurs du mouvement, haineux d'une musique telle que le rap, dont l'anticonformisme s'étend depuis la simple musicalité jusqu'aux thèmes eux-mêmes, qui révèlent bien souvent un militantisme et un engagement politique dérangeant. Kool Shen et Joey Starr réveleront plus tard dans divers interviews avoir été conviés au poste de police pour s'expliquer et répondre à plusieurs questions concernant cette chanson : "Vous rendez-vous compte de la portée que peut avoir ce titre ? " "Etes-vous pret à le retirer du disques ? " etc...
Mais mise à part cette rapide affaire (la procédure judiciaire ouverte contre le groupe restera alors sans suite), le boycott de l'album par les radios et l'aura de scandale et d'indignation qui caractérisera désormais le groupe auprès de l'opinion publique, l'affaire n'ira pas plus loin et "Police" ne restera alors dans les mémoires que comme un fait divers sans importance chez des musiciens de seconde zone.

Il faudra attendre le succès des tubes "La Fièvre" et "Tout n'est pas si facile", suivi du scandale porovoqué par le cultissimement comique "Pass Pass Le Oinj" et par le brulôt incendiaire "Qu'est-ce qu'on attend ? ", pour que le groupe trouve enfin une dimension nationale et un succès à grande échelle propre à concentrer sur eux l'attention des médias, des fans et même de l'opinion publique dans son ensemble. C'est dans ce contexte de popularité mitigée que, en 1995 à Toulon devant 30 000 personnes, lors d'un concert en protestation contre la victoire du FN dans cette ville, les deux rappeurs du 93 vont réinterpréter cette chanson "oubliée" sous la forme d'un remix ( cad la fameuse "Nique la Police") et vont ainsi déterrer des oubliettes ce véritable coup de poignard envers les forces policières... Amplifiée par le succès et la notoritété qu'a désormais acquis le groupe, l'affaire qui deux ans plus tôt avait presque été étouffée dans l'oeuf ressurgira ici dans toute sa démagogie et provoquera un scandale national qui reposera bon nombre de questions taboues : jusqu'où doit-on autoriser la liberté d'expression ? même justifiée, de telles accusations ne sont-elles pas trop violentes ? comment faire face à la réalité des bavures policières et de l'irrespect de certaines des forces de l'ordre pour les jeunes issus de l'immigration ou plus généralement pour ceux qu'ils sont en droit de controler ?

Enfin, il apparait nécessaire de noter que cette chanson n'a rien d'exceptionnel et de novateur dans le rap : on ne compte plus, chez des artistes qui ont presque tous été d'anciens malfrats, le nombre impressionant de chansons insultant la police ou abordant le thème du racisme et de l'irrespect des forces de l'ordre. Il faut faire remarquer que, même au niveau de la france, Suprême NTM est loin d'etre le seul groupe à s'engager sur de tels sujets, citons entre autre " L'Etat Assassine" d'Assassin et "Sacrifice de Poulets" du Ministère A. M. E. R.

"Police" est d'ailleurs loin d'etre la meilleure chanson sur le sujet, d'une part parce qu'elle est d'une violence et d'une brutalité discutable, et ensuite parce que le texte est très mal écrit : brouillon, confus, débité à toute vitesse par les deux MC's, on ne comprend que rarement le sens des phrases qui nous arrivent aux oreilles, et la seule expression qui soit totalement mise en valeur est le "Nick la Police" final, comme une conclusion pour un texte qui n'a pas de grand profondeur mais qui a surtout pour but de mettre en évidence les erreurs et les injustices parfois commises par les policiers contre les jeunes issus de l'immigration, ou plus simplement l'abus de pouvoir exercé par des forces de l'odre parfois trop arrogantes. Comme on le dit souvent : "c'est l'intention qui compte"

En fait, si la chanson de NTM a été la seule à ètre incriminée par les médias depuis une vingtaine d'années, c'est tout simplement parce qu'elle était plus violente et explicite que les autres et parce que NTM était à l'époque le groupe le plus en vogue de l'hexagone : c'était LE groupe du moment, celui qui faisait fureur dans les médias. La justice ne s'y est d'ailleurs pas trompée et, saisissant tout l'intéret qu'elle pourrait tirer de cette affaire, elle fit preuve d'une sévérité exemplaire pour ces simples diffamations, et ce afin de mieux mettre en garde l'opinion publique : on n'insulte pas impunément les forces de l'ordre, surtout quand on a des accusations quelques peu fondées à l'appui.

Couplet 1 : Kool Shen
Commençant par citer les propos, devenus malheureusement classiques, de la police ( "vos papiers, controle d'identité ! ! ") il se plaint de l'entendre bien trop souvent, et annonce d'emblée que la police a trop abusé de son pouvoir dans les cités, leur trop grand zèle devient insultant pour les habitants des banlieues, obligés de montrer dix fois leurs papiers dans la même journée et contraint à se faire tabasser à la moindre objection. Il poursuit et préviens que la répression ne règlera pas le problème, puis il déclare que le respect n'est plus de mise, car quand ils passent l'uniforme les policiers eux-mêmes ne connaissent plus l'humanisme. D'après lui ils préfèrent la forme plutôt que le fond, et celà est encore pour quelqu'un si, dans leur manuel d'infractions, ta couleur n'est pas conforme. Il parle ensuite de la police comme d'un vrai gang instutionallisé, légalisé, protégé par les aurotités politiques, dénonce le port d'arme des policiers alors que ceux-ci comettent régulièrement des bavures.
Puis il accuse les policiers d'être des beuvards totalement soûls, incapables d'accomplir les missions de défense de l'Etat qui leurs sont attribuées, et les insulte même d'attardés. Il justifie ensuite toutes ces insultes par les conneries commises en permanence par les flics, puis finit par une dernière insulte, qui n'est pas "fuck the police", mais un "spécial nick ta mère de la part de la mère patrie du vice".

Refrain Kool Shen
"Police, machine matrice d'écervelées mandatées par la justice sur laquelle je pisse" x2

Couplet 2 : Joey Starr / Kool Shen

JoeyStarr
Déclarant que les lois ne sont pas du tout représentatrices des veux de l'ensemble des citoyens français, il déplore qu'elles ne soient pour lui synonime que d'ennuis (rappelons que JoeyStarr a un casier judiciaire particulièrement conséquent, au moins une quinzaine d'infractions/délits s'étalant sur une vingtaine d'années). Puis il se paye la tête des policiers, qui le controlent sans cesse sans raisons, explique ensuite que l'histoire se complique systématiquement car les flics sont incapables de rester calmes. Il poursuit en signalant que son rêve le plus courant est de pourchasser les policiers dans les couloirs du métro, et de demander aux camarades de son crew des balles pour shooter ses pires ennemis.

Kool Shen
Embrayant directement après la fin du passage de Joey, Kool incrimine le système judiciaire, l'accusant de camoufler ou de faire oublier les dossiers sensibles ou gênant, et ce sur les ordres des hautes instances de l'Etat. Il explique ensuite que, comme il ne serait pas très souhaitable d'accuser un diplomate de vendre de la drogue, la machine judiciaire fait enterrer le dossier. Pendant ce temps, précise Kool Shen, des jeunes sont condamnés sans scrupules pour quelques grammes de drogue. Malheureusement, il entend dans l'assistance quelques personnes au ton sur et arrogant qui disent avoir confiance dans le système pénal français, mais Kool Shen s'empresse de réctifier leur point de vue et gratifient les forces de l'ordre d'un petit "tous des fils de... ".
Il termine cette interminable avalanche d'insultes et d'accusations en s'exclamant qu'il fait bien plus confiance à ses propres amis qu'à la police, et que nous devrions éduquer nous-mêmes éduquer les forces de l'ordre pour qu'ils modèrent leurs ardeurs et leurs injustices.

Refrain x2

Couplet 3 JoeyStarr
JoeyStarr entame ce troisième couplet sous une forme qui rapelle un peu l'égotrip, se ventant en quelque sorte de pouvoir déjouer les pièges que lui tendent les flics et de pouvoir rire d'eux sans se faire prendre. Il poursuit en incriminant la passivité de l'administration, qui ne fait rien pour modérer les ardeurs des policiers et qui essayent de repousser les problèmes sociaux de loin, sans vouloir s'impliquer. Il s'attaque ensuite au gouvernement et à la machine judiciaires, eux aussi trop passifs face au problème, et les accuse de laisser faire les policiers dans leurs erreurs, leurs abus et leurs injustices. Il regrette ensuite que personne ne se soit occupé du problème jusqu'à présent, de telle sorte que la situation régresse et que les soi-disants représentants de la loi ne changent toujours pas de comportement. Il conclue en prévoyant que si tout ceci se poursuit ( bavures et arrogances de la police, système judiciaire inégal, fonctionnaires corrompis) le climat va se dégrader, et on peut meme interpréter ce que dit JoeyStarr par "des violences vont éclater"...

 
Publié par 9131 6 4 3 le 12 juin 2006, 19:44.
 

Vos commentaires

Suprême Assassin Il y a 10 an(s) 7 mois à 19:45
9131 6 4 3 Suprême Assassin en concert :'-)


NTM- "on nique qui ?"
Public -" la police !!!!!! "
NTM - "plus fort !!!" :-D
<:-) <:-) <:-) <:-) <:-)
Dommage que la forme n'égale pas le fond, ca vaut pas d'autres classiques sur le sujet (genre "L'Etat Assassine" ou "Sound of Da Police" de KRS One, bien mieux écrits et qui ne contiennent que peu/pas d'insultes ou de provocations) mais bon, comme le disait Brassens «Or sous les cieux sans vergogne,/C'est un usage bien établi,/Dès qu'il s'agit d'rosser les cognes/Tout l' monde se réconcili'.»
:-D
Le ReSiDuuu Il y a 10 an(s) 7 mois à 22:18
9556 6 4 3 Le ReSiDuuu pour la chanson remixé avec cut kifller c juste la petite vois qui dit "the sound of the police" mixé d'une facon dont on pourrai croire que ca dit "assassin de la police" ^^ sinon c pas qu'elle est plus connu c qu'elle est plus passé en radio mais l'original a deja été source de scandale ^^

sinon toujours tres bonne explication (un peu longue lol) ;-)
Suprême Assassin Il y a 10 an(s) 7 mois à 22:27
9131 6 4 3 Suprême Assassin oauis ouais bin de toute façon sur ce point là c toi l'expert moi j'adore le groupe et je connaissais meme pas l'existence du remix je me sentais un peu minable je dois avouer :-P
mais bon je rectifierai ça a un moment ou à un autre je suis un peu crevé ce soir :'-)
et puis merci pour l'explic c vrai ke c un peu long mais y a tellement de choses à dire kan on est passionés ;-) <:-) <:-) <:-)
quimporte Il y a 4 an(s) 11 mois à 00:03
3219 4 2 1 quimporte c'est une très bonne chanson, pleine de vérités, il suffit de les connaître c'est une preuve suffisante.
de plus depuis ils se sont fait prendre par des caméras de télé, j'invite tout le monde a filmer toutes leurs interventions, de la plus petite a la plus importante, puisqu'il vous faut des preuves.
quimporte Il y a 4 an(s) 11 mois à 00:07
3219 4 2 1 quimporte je pense que c'est une très bonne chanson, les connaître est une preuve suffisante, j'invite tout le monde a filmer chacune de leurs interventions puisqu'il vous faut des preuves.
ils se sont déja fait piéger par des caméras de télé, et tout ça s'avére vrai.
ça va dans les deux sens je le conçoit, quand on a aura régler le problème du comportement du flic et du gendarme qui devient vite sadique, on aura fait des progés sur les relations population fdo.
bien des gens ne disent rien par peur ou pour avoir la paix et n'en pensent pas moins.
cette haine on l'a fabriqué, alors maintenant elle est la.
Caractères restants : 1000