Facebook

 

Paroles de la chanson «Démence» (avec traduction) par Sinik

Sang Froid (2006)
0 0
Chanteurs : Sinik
Albums : Sang Froid

Paroles et traduction de «Démence»

Démence

Cette chanson critique un peu le système ne la société moderne en France. Sinik y dénonce les injustices et les failles et étend son raisonnement à l'ensemble de la planête pour finalement dire que tout part en couilles et que c'est bien ce qui l'inquiète.

Petit ouvre les yeux regarde ou va le monde

Claire chazal ne nous annonce que des bombes,

Rien ne vas les hypocrites sont accouplés

Alors des fois je tends la main a ceux qui rêvent de la couper.

Et puis j'ai vu mon oncle aller au ciel,

J'en ai tellement chialé ma race que tout mon corps en était sec,

Le couscous et la daronne qui plie du linge,

Et les nazis se mettent a faire le cri du singe.

Ma gueule tant de question mais si peux de réponse,

Et le sourire ne vient que si je me défonce.

Immobile a regarder les siens qui sombrent, qui tombent

Mon ange gardien est un ancien gardien de prison,

Canaliser une fois la drogue dans le pochon.

Au éléction j'avais le choix entre un escroc et un cochon.

Puisque mes rêves se dilapide j'attend la mort en espérant que mon nuage soit VIP

Ni leurs condoléance, ni leur pleur, ni leur bouquet,

Mais ce putain de bonheur toujour overbouquet,

Tellement de frères en Gav ou au soin intensif,

Tu comprendras que depuis je suis moins insensible

Frères je déteste le maire de la peinture et des pots de fleurs mais le quartier reste le même,

Les poignés de mains, les joues contre les joues

On essaye mais on échoue et nos mère comptent les jours.

Refrain :

Pow Pow, Ouvre les yeux regardent ou va le monde.

Pow Pow dans les flingues dans les bombes et j'en ai honte.

Pow Pow rien ne vas la tension et à son comble.

Pow Pow décidément le diable travaille à son compte.

Pow Pow, Ouvre les yeux regardent ou va le monde.

Pow Pow dans les flingues dans les bombes et j'en ai honte.

Pow Pow rien ne vas la tension et à son comble.

Pow Pow décidément le diable travaille à son compte.

Alos j'ai mal mais je me tais car je suis trop vaillant,

Pour que personne ne sache et que mes larmes ne soient pas trop voyant,

Sachez que chez nous c'est le bordel souvent les pères sont des fantomes et c'est Casper qui vien te border.

J't'explique vers le ciel les yeux sont rivés, les flics ont retrouvés mon soss dans la rivières,

Tu comprendras que les hommes sont des ptite putes et tu ne trouveras de l'amour dans les yeux de ton pit bull.

Putain tout c'est rêves qui se modifie, déménagement surprise quand les huisiers te délotifie.

Alors je crie et j'écrit sur ma copie car il y a ceux qui font du shooping et ceux qui volent a Shopi.

Négative attitude avec tout ce qu'on risque

Je ne crois pas que Lorie connaisse le 22 lonriff.

Personne ne peux les maitrissés, personne ne les mâtes,

Aprés 3 joint ont a du mal à révisé les maths.

Petit frère le monde a changer doucement,

Mickael n'ai pu le king de la pop mais des attouchements.

Hollywood se montre à son avantage,

Bruce Willis sauve le monde mais ne peux rien contre les attentats.

Refrain :

Pow Pow, Ouvre les yeux regardent ou va le monde.

Pow Pow dans les flingues dans les bombes et j'en ai honte.

Pow Pow rien ne vas la tension et à son comble.

Pow Pow décidément le diable travaille à son compte.

Pow Pow, Ouvre les yeux regardent ou va le monde.

Pow Pow dans les flingues dans les bombes et j'en ai honte.

Pow Pow rien ne vas la tension et à son comble.

Pow Pow décidément le diable travaille à son compte.

Alors ouvre les yeux regardent ou va la terre,

Si tas un père qui fait la geule t'auras un fils qui fait la guerre.

Formellement reconnu derrière la vitre tu sent la mort qui se rapproche mais c'est la vie.

Ce qui me désarmes, ce qui me déçoit, ce qui commence en arrachant des sacs finissent en arrachant des âmes.

Petit va à l 'école fait la prière, rare sont les millionnaires qui s'arrêtent en 4éme.

Et toujours cette impréssion d'être maudit, moi je m'absente sans motif, moi rien ne me motive.

Malgrés tout mes effort le cassier se rallonge, avec une mort qui sera lente, une route qui sera longue.

Refrain :

Pow Pow, Ouvre les yeux regardent ou va le monde.

Pow Pow dans les flingues dans les bombes et j'en ai honte.

Pow Pow rien ne vas la tension et à son comble.

Pow Pow décidément le diable travaille à son compte.

Pow Pow, Ouvre les yeux regardent ou va le monde.

Pow Pow dans les flingues dans les bombes et j'en ai honte.

Pow Pow rien ne vas la tension et à son comble.

Pow Pow décidément le diable travaille à son compte.

 
Publié par 12818 6 4 4 le 13 octobre 2006, 12:59.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000