Facebook

 

Paroles de la chanson «Lecture Aléatoire» (avec traduction) par Médine

0 0
Chanteurs : Médine
Voir tous les clips Medine

Paroles et traduction de «Lecture Aléatoire»

Lecture Aléatoire

Dans ce morceau extrait de "Table d'Ecoute" (sorte de pré-album en attendant "Arabian Panthers", le prochain album de Médine), le rappeur Havrais rend hommage aux artistes qui lui ont donné envie de découvrir, comprendre, remettre en question le monde. Il évoque IAM, NTM, Lunatic, Ärsenik et Ideal J, comme des groupes mythiques du rap français sans qui il n'aurait pas la valeur qu'il a aujourd'hui.

J'ai mis mon casque et mon blouson

Sorti ma vieille gouze grise appropriée pour la saison

En peau de bison, iPod dans l'intérieur poche du baladeur

Fais passer le fil par la manche

Au bord de la manche, ou tous les jours sont dimanches

Piétine les flaques d'eau comme pour prendre ma revanche

Ma revanche sur les trottoirs, trop tard

Petit Apple commence la lecture aléatoire

Aux premiers rangs de "L'Ecole Du Micro D'Argent"

L'étoile de méthane et le pharaon croyant

M'enseignent que demain c'est loin, que la vie c'est long

Que seulement le salut trouvé, les salariés s'allongent

Encyclopédie musicale de Marseille

Lorsque je détestais l'école et ses conseils

Sans oseille, on braque les skeuds à la FNAC

C'est IAM ; Je Suis en larmes à chaque fin de tracks

J'appuie sur avance comme "Sur La Gâchette"

Et sur l'écran s'affiche les Suprême triples lettres

November Tango Mike transcende Paris en maquis

Et naquit le rap hardcore des parkings

Le ghetto a ses Beatles, aux disques à moins de dix keuss

Dans la caisse on bosse IV My People's

Mais la rouille rongera la chaîne

Tout sera moins "Kool" quand Joey deviendra "Starr" dans les "Shen"

Certains m'ont donné envie de connaître des choses

Et d'autres m'ont donné envie de chanter ces choses

Certains m'ont donné envie de comprendre les choses

Quand d'autres m'ont donné envie de gueuler ces choses

Sais-tu vraiment ce qu'est le rap français ?

Pas une machine à sous mais une machine à penser

Lecture 1998, aléatoire 2006.

Désormais on a le temps pour les regrets

Et malgré nous les choses se font de force ou de gré

"Mauvais Oeil" ou la rage des immigrés

Lorsque la police scientifique traçait cette Lettre à la craie

Indépendants qui créent l'émeute à chaque show case

Radios et majors font semblant d'avoir des boules quiès

Révolution dans les songes, il faut évoluer le son

C'est le jour et la nuit sur chansons

Booba, Ali Boumayé, mon coeur est foudroyé, voyez

Rien ne serre de larmoyer ou d'aboyer

L. U. N. A. T. I. C, y'a plus qu'des moitiés maintenant

Mes gens pleurent la voix des bâtiments

Empoisonnez les ondes et les zones sans maison

Les dinosaures de Brazzaville ont déversé leur Poison

"Quelques Gouttes Suffisent" pour polluer le fleuve

Alligators et crocodiles dans un chef d'oeuvre

Monster de Cérémonie, pas Master, mais pasteur

A la parole cinglante, c'est Lino Mister

Mystérieux comme la nuque de la lune

Envoie ses couplets météores depuis la planète crapule

Sais-tu vraiment que tu resteras number one ?

Et combien de tes couplets j'ai rappé face à mon miroir ?

Ceci pour prendre à César ce qui t'appartiens

De l'Arsenik en flacon de parfum

Certains m'ont donné envie de connaître des choses

Et d'autres m'ont donné envie de chanter ces choses

Certains m'ont donné envie de comprendre les choses

Quand d'autres m'ont donné envie de gueuler ces choses

Sais-tu vraiment ce qu'est le rap français ?

Pas une machine à sous mais une machine à penser

Lecture 1998, aléatoire 2006.

Tous les juniors ont un Idéal

Le mien s'appelait Kery James et habitait dans le Val de Marne

C'était notre Malcolm X à nous

Une panthère noire sur des remix à nous

Chaque morceau t'envoie des décharges émotives

C'est la conscience du rap, d'une musique punitive

Avalanches d'images et déluges de métaphores

A l'image de la main noire serrant la bannière tricolore

Disque d'or dans nos coeurs, sans avoir vendu de disques

A l'époque où peu de rappeur prennent des risques

"Le Combat Continue" sans arrêt

"J'ai Mal Au Coeur", aucun morceau ne nous refera cet effet

Et puis changement de cap spirituel honorable

La suite logique à la suite d'un drame

L'Intouchable tombe, un homme de foi est né

Deux ans plus tard "Si C'Etait A Refaire", album de l'année

Onze morceaux qui glacent le sang, redonnent naissance,

Redonnent son sens, sans instance au terme conscience

A ce jour, son style est regretté

Une légende s'est éteinte, son retour on ne peut qu'espérer

Certains m'ont donné envie de connaître des choses

Et d'autres m'ont donné envie de chanter ces choses

Certains m'ont donné envie de comprendre les choses

Quand d'autres m'ont donné envie de gueuler ces choses

Sais-tu vraiment ce qu'est le rap français ?

Pas une machine à sous mais une machine à penser

Lecture 1998, aléatoire 2006.

 
Publié par 14062 6 4 4 le 20 novembre 2006, 20:45.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000